Var-Matin (Brignoles / Le Luc / Saint-Maximin)

Grande manifestat­ion antiracist­e à Boston

-

Des dizaines de milliers de manifestan­ts ont dénoncé, samedi à Boston (dans la nuit de samedi à dimanche en France), le racisme et l’extrême droite. Un défilé marqué par quelques accrochage­s avec la police illustrant le climat électrique aux ÉtatsUnis après les violences de Charlottes­ville et l’ambiguïté de Donald Trump. « Pas de place pour la haine » ou « rentrez chez vous, nazis », pouvaiton lire sur des panneaux dans le cortège, fort « probableme­nt » de « quelque 40000 personnes », selon le chef de la police de Boston, William Evans.

Au nom de la « liberté d’expression »

Dans ce bastion progressis­te du nord-est, les manifestan­ts avaient répondu à un appel à se mobiliser contre un rassemblem­ent se réclamant de la «liberté d’expression » – mot d’ordre devenu symbole de discours anti-politiquem­ent correct et parfois raciste. Alors que la tension était montée toute la semaine aux États-Unis, avec un déboulonna­ge en urgence de monuments confédérés perçus comme symboles racistes, la police avait été déployée en force pour séparer les deux camps. Seules quelques dizaines de personnes ont finalement participé au rassemblem­ent auquel avaient promis de se joindre des militants d’extrême droite.

 ?? (Photo AFP) ?? La marche antiracist­e a été marquée par quelques accrochage­s. Vingt-sept manifestan­ts ont été arrêtés, mais aucun blessé sérieux n’a été déploré.
(Photo AFP) La marche antiracist­e a été marquée par quelques accrochage­s. Vingt-sept manifestan­ts ont été arrêtés, mais aucun blessé sérieux n’a été déploré.

Newspapers in French

Newspapers from France