Ce qui vaut le coup, c’est la proxi­mi­té avec les gens”

Var-Matin (Draguignan / Pays de Fayence) - - Var - VIR­GI­NIE RABISSE

coeur qui ne tourne plus rond et né­ces­site des soins et du re­pos.»

Tou­jours au conseil mu­ni­ci­pal

Du re­pos qu’elle a donc dé­ci­dé de prendre, alors qu’elle souf­fle­ra dans quelques jours sa 76e bou­gie. Un choix fait pour ses proches : «J’ai vu mes en­fants in­quiets, me dire qu’il fal­lait que je prenne du temps, même si le mé­de­cin m’a dit que je pou­vais conti­nuer. J’ai dé­ci­dé de me consa­crer à eux.» Dès vendredi der­nier, Ch­ris­tiane Hum­mel a pris sa plume pour in­for­mer le pré­fet du Var de sa dé­mis­sion, qui se­ra ef­fec­tive dès que le re­pré­sen­tant de l’État en au­ra pris acte. Puis, «Nous avons ré­ha­bi­li­té le centre-ville, construit des lo­ge­ments, fait de Bau­dou­vin un jar­din re­mar­quable ou en­core ac­cueilli L’Ave­nue 83, mais il y a en­core du tra­vail à faire pour dé­ve­lop­per la ville. » La tâche in­com­be­ra à son suc­ces­seur (lire ci­des­sous) .« Au mo­ment de prendre des dé­ci­sions, un maire est seul face à sa conscience», a-t-elle aver­ti, in­sis­tant sur les exi­gences des ad­mi­nis­trés, les contraintes «de plus en plus nom­breuses» et – peut-être pour la der­nière fois – sur le manque des moyens dont dis­posent les com­munes. Des tra­cas, dont Ch­ris­tiane Hum­mel as­sure qu’elle ne se mê­le­ra pas, lais­sant le fu­tur maire «se trom­per et ap­prendre ». Quant à elle, comme hier mi­di, elle pour­ra se consa­crer au «pou­let-pu­rée du lun­di» de son pe­tit-fils. Et à tous les pré­cieux ins­tants fa­mi­liaux à ve­nir.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.