Concert es­ti­val : Bob Sin­clar au Mas d’Es­tel

Le Mas d’Es­tel, à Saint-Ay­gulf, dé­voile son plan­ning es­ti­val avec le cé­lèbre DJ en tête d’af­fiche. Sans oublier Ofen­bach, Fe­der et les fa­meuses soi­rées qui font la re­nom­mée de l’éta­blis­se­ment

Var-Matin (Fréjus / Saint-Raphaël) - - La Une - N. PAS­CAL

En­core un vé­ri­table tour de force. Cet été, le Mas d’Es­tel tient à nou­veau sa tête d’af­fiche, fi­gure de proue d’une belle sai­son qui s’an­nonce pleine de bons dé­ci­bels, une fois de plus. Et la ve­dette qui a in­clus une soi­rée dans cet éta­blis­se­ment de plage ay­gul­fois dans sa tour­née, c’est Bob Sin­clar. En ré­su­mé, l’un des DJs fran­çais les plus connus et qui en­flamme les pistes du monde en­tier de­puis plus de quinze ans. L’été der­nier dé­jà, il avait « mis le feu » à la base na­ture de­vant plu­sieurs mil­liers de fans mon­tés sur res­sort. « Il faut croire que Fré­jus lui plaît

puis­qu’il revient », glisse ce­lui qui est à l’ori­gine de ce joli coup. Lui, c’est Sébastien Drums, le DJ fré­ju­sien au­jourd’hui di­rec­teur ar­tis­tique du Mas d’Es­tel, de­puis un peu plus d’un an. Après avoir réus­si à at­ti­rer, l’été der­nier, Kungs ou en­core Jax Jones l’an der­nier, deux DJ stars pla­né­taires, le Fré­ju­sien a su mettre la « prog » 2018 au même ni­veau que 2017, s’ins­cri­vant dans les pas de ses pré­dé­ces­seurs – Ben­ny Be­nas­si était par exemple le DJ ve­dette 2016 – voire les dé­pas­sant.

Concur­rence des fes­ti­vals

En ef­fet, son re­la­tion­nel et son pas­sé (et pré­sent !) de disc-jo­ckey aide à dé­go­ter les grands ar­tistes et les étoiles mon­tantes. « J’avoue que c’est très dif­fi­cile, concède-t-il. Il faut faire avec la concur­rence de plu­sieurs fes­ti­vals, il y en a de plus en plus. Mais il faut ar­ri­ver aus­si à sa­tis­faire aux exi­gences des ar­tistes (gros ca­chet, res­pect du ti­ming, or­ga­ni­sa­tion par­ti­cu­lière, etc.) Mais ça me plaît ! » Et par­mi les autres stars, ci­tons aus­si Ofen­bach, duo connu mon­dia­le­ment pour ses tubes Be Mine

et le der­nier Kat­chi, ou en­core Fe­der, l’Azu­réen qui s’est fait connaître à l’in­ter­na­tio­nal en

2015 avec Good­bye .« On a fixé l’en­trée à 25 € pour ces trois soi­rées. Ce n’est pas ex­ces­sif quand on com­pare à ce qui se

fait par ailleurs », ajoute le di­rec­teur ar­tis­tique. Il y au­ra éga­le­ment Bo­ris Way, un ta­lent lo­cal et une étoile en de­ve­nir, sans oublier tou­jours les fa­meuses soi­rées où cha­cun se dé­guise en fonc­tion du thème... En somme, de quoi vi­brer sur le sable ay­gul­fois !

(Pho­tos doc. Dy­lan Meif­fret et DR)

L’été der­nier, Bob Sin­clar avait dé­jà fait dan­ser la foule à la base na­ture.

Ofen­bach Bo­ris Way Fe­der

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.