Les En­fants d’abord: ils opèrent à coeur ou­vert

Au centre hos­pi­ta­lier de la Dra­cé­nie, une as­so­cia­tion se met en quatre pour rem­plir de joie le coeur des mi­nots hos­pi­ta­li­sés ou vi­si­teurs ré­gu­liers du ser­vice pé­dia­trique. Avec par­fois du ren­fort

Var-Matin (Fréjus / Saint-Raphaël) - - Draguignan - RO­MAIN ALCARAZ Ren­sei­gne­ments:le­sen­fants­da­bord.chdra­ce­nie@gmail.com ou sur la page Facebook : le­sen­fants­da­bord83.

Des fresques joyeuses sur les­quelles se bous­culent ours, chats et ci­gognes ta­pissent les murs. La salle de jeux est rem­plie de jouets, car­casses de plas­tique vides, sou­vent ani­més par le rire des en­fants. Pour ré­su­mer, le ser­vice “pé­dia­trie” du centre hos­pi­ta­lier de la Dra­cé­nie est une bulle où l’on es­saie de pa­rer un quo­ti­dien pas for­cé­ment joyeux, de cou­leurs pas­tel et su­crées. Et c’est pos­sible en grande par­tie grâce à l’ac­tion de l’as­so­cia­tion Les En­fants d’abord, qui mul­ti­plie les ini­tia­tives en fa­veur de ces bam­bins par­ti­cu­liers, qu’ils soient vi­si­teurs ponc­tuels ou plus ré­gu­liers des lieux. « De­puis quelques an­nées, nous don­nons une nou­velle am­pleur à nos ac­ti­vi­tés en pro­po­sant des sor­ties pour les en­fants », ex­plique Ma­rianne Pe­ze­ret, res­pon­sable de la com­mu­ni­ca­tion à l’hô­pi­tal, im­pli­quée dans l’as­so­cia­tion comme une bonne ma­jo­ri­té du per­son­nel du ser­vice. Au ski tous les ans, à Pa­ris pour une vi­site de la ville et de Dis­ney­land, à Bar­ce­lone pour le parc Port Aven­tu­ra, à Ma­ri­ne­land, au mu­sée océa­no­gra­phique de Mo­na­co... Les en­fants voient du pays, et c’est tant mieux. Vide-gre­niers le  mai « Des ami­tiés se nouent entre les uns et les autres. Ils ont par­fois une pa­tho­lo­gie en com­mun, ils par­tagent leurs dif­fi­cul­tés quand ils se re­trouvent en­semble. Ils voient qu’ils ne sont pas seuls.» Si ce n’était que ça, ce se­rait dé­jà in­dis­pen­sable. Mais ce n’est pas tout: tra­vaux d’em­bel­lis­se­ment des lo­caux de l’hô­pi­tal, achat de four­ni­tures pour le ser­vice, ca­deaux de Noël... Les En­fants d’abord

portent bien leur nom. « Tout ce que l’on fait, c’est grâce aux dons. Alors le plus gros du tra­vail, c’est de ré­col­ter des fonds. » Ca tombe bien, c’est pile la mis­sion de trois étu­diantes ve­nues prê­ter main-forte à l’as­so­cia­tion. Un vide-gre­niers est ain­si or­ga­ni­sé le 27 mai pro­chain, au par­king des al­lées d’Azé­mar, toute la jour­née. « Nous n’im­po­sons pas de frais pour les em­pla­ce­ments, mais

les dons sont les bien­ve­nus », sou­lignent les jeunes femmes qui misent aus­si sur les re­cettes de la bu­vette et du stand de l’as­so­cia­tion pour ré­col­ter un maxi­mum. His­toire sur­tout de faire voya­ger les ma­lades. Ma­lades, certes, mais des en­fants, d’abord.

(Pho­tos R. A.)

Une bonne ma­jo­ri­té du ser­vice “pé­dia­trie” est adhé­rent à l’as­so­cia­tion Les En­fants d’abord.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.