Ai­der les autres : beau pro­jet uni­ver­si­taire

Var-Matin (Fréjus / Saint-Raphaël) - - Draguignan - R. A.

Ce sont les « drôles de dames ». La for­mule est de Ma­rianne Pe­ze­ret, res­pon­sable de la com­mu­ni­ca­tion à l’hô­pi­tal. Il faut bien y voir là, pour Ma­ri­na Am­bro­gio, Océane Du­ha­mel et Léa Vogt, 19 ans, étu­diantes à l’Ins­ti­tut uni­ver­si­taire de tech­no­lo­gie (IUT) de Dra­gui­gnan, un hom­mage à leur té­na­ci­té, leur dé­ter­mi­na­tion. Il fal­lait bien ça pour s’at­ta­quer à ce pro­jet uni­ver­si­taire pas simple, mais tel­le­ment va­lo­ri­sant : « Ai­der les autres dans le cadre de nos études, c’est vrai­ment su­per, c’est un vrai plus », ra­content-elles. Une ex­pé­rience no­tée, mais une ex­pé­rience hu­maine avant tout. Reste qu’une telle aven­ture né­ces­si­tait de se re­trous­ser les manches. Pour les trois jeunes femmes, il s’agit là « d’un gros truc ». « On fait tout de A à Z, c’est pour nous une ex­pé­rience riche », pré­cisent-elles. Dé­marches ad­mi­nis­tra­tives au­près de la mai­rie pour ob­te­nir les au­to­ri­sa­tions, dé­mar­chage de spon­sors pour ob­te­nir un ca­mion fri­go­ri­fique d’Elior par exemple... Le pro­jet qui consiste à mettre en place ce vide-gre­niers re­quiert toute l’im­pli­ca­tion des de­moi­selles. Des dif­fi­cul­tés ? « Nous avons eu le temps de tout étu­dier, et en­suite, tout le monde a joué le jeu, à l’hô­pi­tal, à la mai­rie... Par­tout. » De quoi sé­rieu­se­ment fa­ci­li­ter les choses pour les pro­chaines ac­tions qu’en­vi­sagent les étu­diantes : soi­rée ca­ri­ta­tive, course so­li­daire, se­maine de la so­li­da­ri­té... Les idées ne manquent pas, la mo­ti­va­tion non plus. «Il ne faut pas qu’elles se loupent », me­nace en sou­riant Ma­rianne Pe­ze­ret. Avec ces drôles de dames, il y a peu de chance.

Léa, Ma­ri­na et Océane.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.