« S’il faut pas­ser par là... »

Var-Matin (Fréjus / Saint-Raphaël) - - Sports - PRO­POS RE­CUEILLIS PAR AN. D.

Com­ment avez-vous gé­ré l’après-OM II (-)? Pour être hon­nête je n’ai pas par­lé aux joueurs de toute la se­maine. C’est mon ad­joint, Jo Bel­lia, qui a di­ri­gé les séances. J’ai coa­ché quand même, ob­ser­vé les at­ti­tudes mais sans dia­lo­guer. Au bout d’un mo­ment, ça va… On ne peut pas avoir le beurre et l’ar­gent du beurre. C’est dans ce genre de si­tua­tions que l’on voit les hommes. Il y au­ra for­cé­ment des mo­ments plus joyeux. Au­jourd’hui, nous sommes dans le dur mais s’il faut pas­ser par là pour de­ve­nir une grande équipe, alors al­lons-y.

À quoi s’at­tendre face à Ju­ra Sud ? J’ai eu peu d’in­for­ma­tions sur cet ad­ver­saire, qui a une dé­fense com­pacte et se pro­jette vite en contre. Notre atout prin­ci­pal se­ra la vi­tesse pour es­sayer de les dé­sta­bi­li­ser. Avec quels joueurs ? Je n’ai pas en­core dé­ci­dé car je veux gar­der tout le monde sous pres­sion jus­qu’au der­nier en­traî­ne­ment (hier soir, Ndlr). Avec les sus­pen­sions de Che­vreuil, Ma­nas et Di­joux et les bles­sures de Fuchs et Res­sa, les op­tions ne sont pas nom­breuses. Pel­lat, Ros­set et JeanBap­tiste Blanc ont de grandes chances de re­ve­nir dans le groupe et des chan­ge­ments ne sont pas à ex­clure.

C’est un tour­nant ? Dans notre si­tua­tion ac­tuelle, chaque match compte. Étant don­né le contexte et l’ef­fec­tif consi­dé­ra­ble­ment amoin­dri, il est cer­tain qu’une vic­toire fe­rait of­fice de dé­clic. J’at­tends sur­tout une ré­ac­tion en termes d’en­ga­ge­ment phy­sique et de sa­cri­fice pour le col­lec­tif. Il est im­pen­sable de conti­nuer à pas­ser au tra­vers dans ces sec­teurs de jeu comme contre Nice et l’OM, alors que contre An­ne­cy, ce fut ex­cellent à ce ni­veau-là. C’est dans la tête…

(Photo Luc Bou­tria)

(Photo Phi­lippe Ar­nas­san)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.