Da Sil­va li­bère l’Étoile

Do­mi­na­trice face à la ré­serve de l’OM, vic­to­rieuse 4 buts à 1, l’Etoile FC a dû tou­te­fois pa­tien­ter avant de faire chu­ter la lan­terne rouge, grâce à un tri­plé de l’ex-Ru­thé­nois. C’est le prin­ci­pal...

Var-Matin (Fréjus / Saint-Raphaël) - - Sports - C. B.

Dé­ci­dé­ment, cette équipe de l’Etoile 2018-2019, qui ne manque pour­tant pas de qua­li­tés, prend chaque se­maine un ma­lin plai­sir à jouer avec les nerfs de son en­tou­rage – sup­por­ters bien sûr, mais aus­si staff. Et dé­teste qu’on lui ré­siste. Elle nous en a en­core fait la dé­mons­tra­tion, sa­me­di soir, à Louis-Hon, de­vant la ré­serve et lan­terne rouge de l’OM, mal­gré une nette vic­toire (4-1), lais­sant à pen­ser que ce match de ren­trée fut bien la ba­lade de san­té qu’on at­ten­dait. Trom­peur.

L’Etoile en fin de match

Car c’est seule­ment dans les vingt der­nières mi­nutes que tout bas­cu­la grâce no­tam­ment au réa­lisme re­trou­vé d’un Sé­bas­tien Da Sil­va des grands soirs, au­teur d’un tri­plé, et concré­ti­sant en­fin les mul­tiples oc­ca­sions avor­tées de son équipe.

Do­mi­na­trice et à son aise en pre­mière pé­riode (1-0) puis per­dant su­bi­te­ment ses re­pères en deuxième mi-temps face à la classe bi­be­ron olym­pienne, re­trou­vant confiance au point d’éga­li­ser (1-1) et de re­lan­cer tout le sus­pense. Fort heu­reu­se­ment, tout s’ar­rê­ta là quant aux am­bi­tions pho­céennes.

Mais, quand même, car­diaques s’abs­te­nir. Ouf ! Echos du stade de l’Es­té­rel.

BUTEURS. Ha­kim Ori­nel fut le deuxième go­léa­dor de cette soi­rée en ag­gra­vant le score à la 81e mi­nute d’un jo­li tir croi­sé dé­fi­ni­ti­ve­ment sal­va­teur. Outre bien sûr le hat-trick réus­si par un Da Sil­va ins­pi­ré et op­por­tu­niste qui li­bé­ra son équipe au bon mo­ment. Et en­core, un qua­trième but lui fut re­fu­sé pour une po­si­tion d’hors-jeu. Un « num­ber one » mé­ri­té pour l’ex-Ru­thé­nois.

OM Ce fut bel et bien sa classe bi­be­ron que le club pho­céen avait dé­pla­cé. Sans le moindre pro. A se de­man­der même s’il ne s’agis­sait pas de son école de foot­ball. Elle au­ra eu le mé­rite de jouer crâ­ne­ment sa chance et de faire dou­ter les Etoi­lés, avant de rendre les armes.

AU­DIENCE. C’est de­vant des tri­bunes bien gar­nies que s’est dé­rou­lé cet Etoile-OM bis, pre­mier match du cyle re­tour de Na­tio­nal 2. Nor­mal, c’était éga­le­ment la fête des Rois de l’école de foot­ball du club in­ter­com­mu­nal.

AB­SENTS. An­dré Blanc, le coach de l’Etoile, avait dû com­po­ser son col­lec­tif en te­nant compte des ab­sences pour bles­sures de plu­sieurs élé­ments tels Fa­chan, Mou­ra­bit, Mouillon, Ad­ha­di ou Del­vigne, tous bles­sés. Heu­reu­se­ment que le club cu­mule quan­ti­té et qua­li­té.

AR­BI­TRAGE. Rien à re­dire sur ce­lui de M. Ou­gier, qui fut aux pe­tits oi­gnons et sa­lué par les deux équipes. C’est simple, il pas­sa in­aper­çu. Un signe qui ne trompe pas.

A L’HON­NEUR. Comme les équipes U 13 gar­çons et filles qui viennent, toutes deux, de dé­cro­cher leur billet pour la fi­nale de la Coupe du Var de la ca­té­go­rie. Bra­vo les jeunes et on croise les doigts !

REN­DEZ-VOUS. Il au­ra lieu à Mar­seille, face à l’Ath­lé­ti­co (exCon­so­lat) sa­me­di pro­chain. Un gros test pour l’Etoile. Sur le­quel on re­vien­dra, bien sûr.

(Pho­to Phi­lippe Ar­nas­san)

Le club in­ter­com­mu­nal a pris son temps avant de pu­nir la jeune garde olym­pienne, lan­terne rouge, par l’in­ter­mé­diaire no­tam­ment de Sé­bas­tien Da Sil­va.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.