«Nous sommes les plus forts »

Ques­tions à Re­naud Mu­se­lier, pré­sident de la Ré­gion Sud Pa­ca

Var-Matin (Fréjus / Saint-Raphaël) - - L'economie -

De­puis deux ans, la Ré­gion Sud Pa­ca met le pa­quet pour pré­pa­rer et ac­com­pa­gner ses star­tups jus­qu’au CES de Ve­gas. Elle y fi­gure comme la pre­mière dé­lé­ga­tion de France la mieux re­pré­sen­tée.

Com­ment notre ré­gion est-elle de­ve­nue la pre­mière dé­lé­ga­tion de France à ce sa­lon ?

Il faut l’ins­crire dans la stra­té­gie gé­né­rale de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique des en­tre­prises de la Ré­gion. Dans le cadre de la loi NOTRe, la Ré­gion a la com­pé­tence ex­clu­sive d’éco­no­mie et doit mettre en place des dis­po­si­tifs pour ai­der au dé­ve­lop­pe­ment des en­tre­prises sur la to­ta­li­té de leur par­cours, de leur concep­tion à leur trans­mis­sion, en pas­sant par leur dé­ve­lop­pe­ment fi­nan­cier et leur rayon­ne­ment in­ter­na­tio­nal car c’est l’en­tre­prise qui crée l’em­ploi. Pour ce­la, nous avons mis en place des ou­tils ( M€ de fonds d’in­ves­tis­se­ment pour l’en­tre­prise ré­gio­nale), nous avons fé­dé­ré les chambres, mé­tro­poles, fi­lières, le pa­tro­nat, les syn­di­cats et tous les corps in­ter­mé­diaires de fa­çon à ce qu’ils se re­trouvent dans cette dé­marche. Nous sommes aus­si la seule ré­gion va­li­dée par le Quay d’Or­say qui a ce rayon­ne­ment à l’in­ter­na­tio­nal (nous avons créé Team Sud Ex­port), idem pour le vo­let tou­risme.

Vous êtes par­ti d’un constat dites-vous ?

La pre­mière an­née où nous sommes al­lés à Ve­gas, nous nous sommes ren­du compte que cha­cun en­voyait ses star­tups sur son mo­dèle, pas ou très peu pi­lo­té par la Ré­gion, avec des en­tre­prises qui étaient contentes d’être là-bas mais qui re­ve­naient tou­jours dé­çues de la fa­çon dont elles avaient été pré­pa­rées et de l’or­ga­ni­sa­tion sur place : elles se plai­gnaient d’être mal pla­cées, dis­sé­mi­nées, ne voyant per­sonne. Les re­tours n’étaient pas à la hau­teur de leurs ef­forts. Nous avons donc re­struc­tu­ré tout ce­la. Nous avons ras­sem­blé tous les dé­par­te­ments et nous avons don­né plus de li­si­bi­li­té avec la marque Sud au coeur du dis­po­si­tif.

Que pro­po­sez-vous dé­sor­mais aux star­tups ?

Pour pré­pa­rer les en­tre­prises au sa­lon et au mar­ché amé­ri­cain, nous avons mis en place des ani­ma­tions et un ac­com­pa­gne­ment sur­me­sure : les star­tups ont une mi­nute pour se pré­sen­ter en an­glais, elles ont une soi­rée net­wor­king en pré­sence d’in­ves­tis­seurs, un pe­tit­dé­jeu­ner avec pitchs et la pré­sen­ta­tion des plus belles in­no­va­tions smart ci­ty de­vant les au­to­ri­tés de Las Ve­gas. Sur nos  m de stand, nous avons  star­tups ré­gio­nales dont  lau­réats aux In­no­va­tion Awards sur les  na­tio­nales. Elles étaient  star­tups ré­gio­nales en . Par rap­port aux autres ré­gions, nous sommes les plus forts.

L’ob­jec­tif est de chas­ser en meute...

Et de boos­ter le bu­si­ness de nos en­tre­prises, no­tam­ment à l’ex­port. C’est le seul moyen de leur mon­trer, no­tam­ment à celles aux cré­neaux d’ac­ti­vi­tés très spé­ci­fiques, qu’elles ne sont pas seules, li­vrées au monde, car, à Ve­gas, c’est très im­pres­sion­nant. Le monde en­tier est là en train de chas­ser, les al­lées sont pleines de gens, du plus grand chef in­ter­na­tio­nal à la plus pe­tite star­tup, ils sont tous là pour faire leurs courses. Donc là-bas, il faut être dans un bon rayon pour bien pré­sen­ter sa dé­marche. L’ef­fet est im­mé­diat puis­qu’en trois ans, les en­tre­prises qui y sont al­lées veulent y re­tour­ner. Ça veut dire qu’elles font du bu­si­ness et que, grâce à la fa­çon dont nous les ac­com­pa­gnons, elles dé­mul­ti­plient leurs ac­tions.

C’est un in­ves­tis­se­ment qui s’élève à com­bien ?

  eu­ros en­vi­ron. L’en­jeu n’est pas de tout leur payer, les star­tups payent leur dé­pla­ce­ment. On prend en charge le reste. L’ar­gent de la col­lec­ti­vi­té est là pour les faire chas­ser en meute et boos­ter leur bu­si­ness.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.