Var-Matin (Fréjus / Saint-Raphaël)

« Le parcours de Lloris est juste exceptionn­el »

-

Son regard sur la carrière de Lloris

« J’ai un immense respect pour Hugo Lloris [139 sélections en Bleu, joueur le plus capé derrière Lilian Thuram 142, Ndlr]. Passer autant de temps au très haut niveau, c’est juste exceptionn­el. J’ai aussi aimé voir un Lloris qui a évolué au fil des années, en s’adaptant à ce qui lui était demandé. Certes, il ne s’agit pas de ces gardiens nouvelle génération avec des facultés ou des facilités au pied mais, malgré tout, il arrive à tirer son épingle du jeu. Il a acquis tellement d’expérience que cela s’avère très compliqué pour un sélectionn­eur de le changer. Sur énormément de situations, il détient un bagage très solide. Il va falloir que le gardien qui le remplace soit très, très, très fort. »

Quid de Mike Maignan ?

« En termes de qualités, Mike Maignan [champion de France avec Lille en 2021 et champion d’Italie avec l’AC Milan cette saison] n’a rien à lui envier aujourd’hui. Simplement, Hugo Lloris a l’expérience de matches très importants dans les grands événements. Il a déjà joué des huitièmes, des quarts, des demies, des finales et, dans des moments clés, ça peut faire la différence. Ce qui reste aussi très important aux yeux d’un sélectionn­eur. Après, on peut me dire : “Oui, mais si Maignan ne les vit jamais ? Ou si un autre ne le vit jamais ? Il n’apprendra jamais.” Je suis entièremen­t d’accord avec ce constat. Sauf qu’entre le niveau de performanc­e de Lloris et son expérience : est-ce le moment de changer à moins de six

Hugo Lloris lors d’un entraîneme­nt des Bleus avec ses coéquipier­s Mike Maignan et Steve Mandanda.

mois de la Coupe du monde ? Je n’en suis pas convaincu. Maintenant si les Bleus souhaitent mettre en place un nouveau système où l’équipe repart de derrière au pied avec un gardien plus impliqué dans la constructi­on du jeu, alors, peut-être que ce sera l’heure. Mais je ne suis pas du tout certain que Didier Deschamps soit ce sélectionn­eur-là. Il a gagné différemme­nt, avec d’autres options. »

En Ligue 1, qui sort du lot ?

« Il y en a eu plusieurs. Après, le petit Alban Lafont [23 ans, 9e de L1 et vainqueur de la Coupe de France avec Nantes] a réalisé une très belle saison. Il a très bien rebondi à la suite de son aventure en Italie [joueur de la Fiorentina en 2018-2019]. Il s’impose comme un gardien avec de l’expérience malgré sa jeunesse. Et cela va lui servir. Je pense qu’il a trouvé le bon chemin pour continuer de progresser.

 ?? ?? En 2000, sous le maillot de l’AS Monaco.
En 2000, sous le maillot de l’AS Monaco.
 ?? ??
 ?? ?? En mars 1999, avec Fabien Barthez lors d’un entraîneme­nt des Bleus à Clairefont­aine.
En mai 1999 à Moscou, en finale de la Coupe UEFA opposant l’OM à Parme (0-3).
En mars 1999, avec Fabien Barthez lors d’un entraîneme­nt des Bleus à Clairefont­aine. En mai 1999 à Moscou, en finale de la Coupe UEFA opposant l’OM à Parme (0-3).
 ?? ??

Newspapers in French

Newspapers from France