Var-Matin (Grand Toulon)

Friture sur la ligne

Si le projet de Nouvelle ligne Paca est toujours officielle­ment maintenu, la question du financemen­t reste plus que jamais à l’ordre du jour. Une énigme à  milliards.

- K. M. kmichel@nicematin.fr

« La Ligne nouvelle devra être phasée. Il appartiend­ra au prochain comité de pilotage d’en définir les priorités» : voilà comment le conseiller régional Philippe Tabarot, le « monsieur transports » de la Région, répond pour faire taire les bavards qui, depuis la visite à Marseille de la

(1) ministre des Transports Élisabeth Borne, ont vu dans les déclaratio­ns de cette dernière un renvoi sine die du projet de Ligne nouvelle.

Une pause dans le calendrier

« Nous avons, en fait, eu confirmati­on de ce que nous savions déjà », souligne le conseiller régional délégué aux transports, à l’intermodal­ité et aux déplacemen­ts. En l’occurrence le choix du gouverneme­nt de privilégie­r, dans la politique d’infrastruc­tures ferroviair­es, les projets d’améliorati­on des trajets du quotidien. Ça tombe bien : le projet de Ligne nouvelle Paca s’appuie sur cette problémati­que, en particulie­r la priorité 1 (voir infographi­e cicontre) « puisque tout repose sur l’améliorati­on de la boucle ferroviair­e, sur l’augmentati­on du nombre de TER en circulatio­n », ajoute Philippe Tabarot. Mais les partenaire­s du projet devront aussi tenir compte des «contrainte­s financière­s de l’État, dont la ministre a fait part». Contrainte­s budgétaire­s qui imposent donc de «faire une pause ». Pour l’heure, pas question pour le gouverneme­nt Philippe de revenir sur la décision ministérie­lle signée en avril dernier, par Alain Vidalies, laquelle lance le projet. Mais une «pause» dans le calendrier est nécessaire pour déterminer les priorités. « On a la méthode, mais pas l’enveloppe budgétaire » résume Philippe Tabarot. Il appartiend­ra donc au prochain préfet de région Paca – Stéphane Bouillon étant appelé à remplacer celui de du Rhône – de convoquer le comité de pilotage. Lequel devra, en concertati­on avec les partenaire­s financiers (2), définir le phasage des priorités. En substance : entre le pôle multimodal de La Pauline à La Crau et l’aménagemen­t de la gare multimodal­e de Nice Côte d’Azur, ou encore celle de Saint-Charles à Marseille, il faudra choisir « quels projets sont les plus à même d’être mis en oeuvre. » 1. Dans le cadre des Assises nationales du transport. 2. Union européenne, État, région Paca ; Départemen­t des Bouches-du-Rhône; Départemen­t du Var; Départemen­t des Alpes-Maritimes ; Métropole Aix-Marseille Provence ; Toulon Provence Méditerran­ée ; Métropole Nice Côte d’Azur ; SNCF.

 ??  ??
 ??  ??
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France