Var-Matin (Grand Toulon)

La requalific­ation de la rue Castillon a débuté

Toulon Très attendue, la rénovation de l’artère commerçant­e vient de débuter. La mairie assure que les perturbati­ons de stationnem­ent et de circulatio­n, de jour comme de nuit, seront marginales

- 1. Électricit­é réseau distributi­on de France. PIERRE-MICKAËL AYI pmayi@varmatin.com

Le Mourillon poursuit sa mue. Alors que les marteaux-piqueurs morcellent le boulevard Bazeilles, un nuage de poussière blanche jaillit, depuis lundi, de la rue Castillon ; jusqu’à fin décembre, les services d’Enedis procèdent

(1) à l’enfouissem­ent des lignes électrique­s dans un vacarme qui saisit, de jour comme de nuit, l’ancien cocon des pêcheurs de la rade. « Ça fait beaucoup du bruit », reconnaiss­ent Flore et Sandra, à l’institut de beauté.

« Belle comme la rue Lamalgue »

Bientôt, la terre retournée se lovera sous un tapis tout neuf. En avril prochain, les trottoirs réaménagés seront agrandis, et la chaussée entièremen­t rénovée (lire cicontre). En attendant, les résidents prennent leur mal en patience. Avec fatalisme. « Il faut bien apporter de l’améliorati­on, souffle Rosette, qui pousse péniblemen­t son chariot de commission­s. Vous avez vu comme la rue Lamalgue est belle ? Tout le monde est content, non ? Si on ne fait pas de travaux, comment voulez-vous que ce soit aussi beau ? » Pour l’heure, les panneaux de déviations et d’interdicti­ons temporaire­s de stationner jonchent l’artère du théâtre Comedia – pour le coup désertée. Pourtant, au-delà du chantier, l’embellisse­ment fait l’unanimité : il était même nécessaire, aux yeux de Flore. « C’est vrai qu’il y a pas mal de passage ici… » À l’agence intérim, Natorea reconnaît : « Cette rénovation est une très bonne idée, la route est vraiment abîmée… Et on est parfois obligé de changer de trottoir, il est difficile de croiser des poussettes ou des chariots. Pareil pour les accès d’immeubles, qui peuvent aussi poser souci. »

« Que ça se fasse rapidement »

Face à l’agitation, Pascal, à la brasserie Le Comedia, est aux premières loges. « Ils vont supprimer ce bloc électrique immonde !» Sorti de sa cuisine, le gérant n’a qu’un seul souhait : « Que ça se fasse le plus rapidement possible ! Mais depuis le début de la semaine, rien à dire, c’est nickel. Les premières tranchées ouvertes en début de semaine sont déjà rebouchées. L’embellisse­ment, c’est toujours bien, surtout lorsqu’il y a une bonne coordinati­on avec la mairie comme là. » Rosette, elle, est venue voir une amie. Elle se faufile entre les barrières de sécurité. « D’habitude, j’évite de passer là… » Mais après travaux, la senior pourrait bien changer d’avis. « On se demande souvent où passent nos impôts, et bien voilà ! Alors ça prend du temps, mais une fois rénové ça tient encore plus longtemps. »

 ??  ??
 ?? (Photo Patrick Blanchard) ?? Depuis lundi, des ouvriers oeuvrent à l’enfouissem­ent des lignes électrique­s basse tension de la rue Castillon, en même temps que la rénovation des réseaux au boulevard Bazeilles.
(Photo Patrick Blanchard) Depuis lundi, des ouvriers oeuvrent à l’enfouissem­ent des lignes électrique­s basse tension de la rue Castillon, en même temps que la rénovation des réseaux au boulevard Bazeilles.

Newspapers in French

Newspapers from France