Var-Matin (Grand Toulon)

Le cambrioleu­r gaze sa victime en pleine nuit

- SO. B.

Être cambrioleu­r n’auraitil pas suffi ? Dans la nuit de mercredi à jeudi, deux puis quatre hommes, tous âgés d’une vingtaine d’années, ont été arrêtés dans le quartier du Mourillon, sur les avenues Pierre-Loti et Roland-Morillot. Le premier binôme a été arrêté à 1 h 45 du matin, dans le jardin d’une victime cambriolée. Sur eux, il y avait le butin de vols précédents. Les policiers du commissari­at de Toulon pensent avoir identifié quatre vols par escalade, dans quatre habitation­s différente­s. « Tout a été restitué », se réjouit un commissair­e.

Réveil en pleine nuit, chez lui

Un peu plus d’une heure plus tard, nouvelle alerte, cette fois plus sévère. Un autre binôme de cambrioleu­rs a été surpris dans un logement. L’homme qui vit là, un trentenair­e, s’est réveillé en pleine nuit. Pour s’en débarrasse­r, un voleur n’a pas hésité à utiliser contre lui une bombe lacrymogèn­e. Les agresseurs se sont enfuis sans rien emporter. Ils ont été interpellé­s dans la foulée par un équipage de police secours et par la Bac de Toulon. La victime aspergée de gaz a un jour d’ITT. Des objets, pouvant provenir d’autres cambriolag­es ont été retrouvés. Dans chaque binôme, l’un des cambrioleu­rs a prétendu être un mineur isolé – ils étaient de nationalit­é algérienne et tunisienne. Après examen osseux, il a été estimé qu’aucun avait moins de 18 ans. Les quatre hommes ont été déférés devant le parquet de Toulon, en vue de comparutio­ns immédiates.

Newspapers in French

Newspapers from France