Var-Matin (Grand Toulon)

Les supporters du HTV sont mitigés

-

Les travées de l’Espace 3000 seront-elles davantage remplies que lors de la 1re journée face à Boulazac (800 spectateur­s environ) ? La seule présence de Boris Diaw pourrait inciter davantage de fans de basket et de NBA à faire le déplacemen­t. « Beaucoup d’enfants vont venir pour le voir », confirme Céline Foulon, présidente du club de supporters Les Mordus du basket.

« Un modèle »

Visiblemen­t sous le charme : « J’ai eu la chance de le rencontrer à Antibes et c’est un joueur très accessible. Durant toute sa carrière, il a été exemplaire. Jamais il n’a refusé l’équipe de France, par exemple. C’est un modèle pour les jeunes. Modèle de simplicité, de travail… Je suis certaine qu’à la fin du match, tous les jeunes, et même les moins jeunes (rires), vont vouloir un autographe et une photo. Et on ne va pas se mentir, tout le monde attend le duel entre Ferdinand Prénom et Boris Diaw. Un duel de costaud à ne pas manquer! » Mais pas sûr que la salle soit pleine à craquer pour autant, alors qu’un mouvement de grogne a gagné une frange de supporters du HTV depuis le début de la saison. La cause ? Le prix des places jugé trop élevé par certains (tarifs à partir de 15 euros ce soir). « C’est trop cher ! Quand je me déplace, c’est avant tout pour le HTV et je n’irai voir que trois matches dans la saison », note ainsi Olivier, présent contre Limoges mais pas contre Levallois donc. « J’aime bien Boris Diaw. C’est bien pour la Pro A qu’il soit là, même si on ne sait pas combien de temps il va rester. Et je pense que ça va attirer du monde », concède toutefois ce Hyérois, qui l’avait déjà vu au début des années 2000... dans un Espace 3000 alors bien garni.

Newspapers in French

Newspapers from France