Var-Matin (Grand Toulon)

«Un derby, c’est surtout un match»

- PROPOS RECUEILLIS PAR L. S.

À la tête de l’Étoile depuis le  septembre, JeanNoël Cabezas a permis à l’équipe quart de finaliste de la dernière coupe de France de redresser la barre, grâce aux deux victoires obtenues depuis sa nomination. Alors, jamais deux sans trois ?

Jean-Noël, vous allez vivre votre deuxième derby en trois matches. Ce sont des rencontres à part ?

Non pas du tout. On se concentre sur nous. Derby ou pas, on se préoccupe de notre jeu. Un derby est surtout un match. Même si ça peut être un peu plus engagé que d’habitude…

Un engagement plus facile à contenir quand on est serein. Et avec ces deux victoires consécutiv­es, votre groupe l’est sans doute bien plus qu’il y a un mois…

Chaque match a sa vérité, mais oui, il faudra éviter les pièges. Rester dans l’agressivit­é saine.

Tout doit quand même aller beaucoup mieux aujourd’hui ?

On ne s’enflamme pas. On repart à chaque fois à zéro. Dans le sport, il faut toujours se remettre en cause. Et puis je suis allé voir Hyères en coupe de France (victoire - contre Bormes), et c’est une équipe difficile à manoeuvrer.

Malgré tout, en cas de victoire, vous vous rapprocher­iez du podium alors qu’on parlait récemment de maintien…

On en est encore loin. On fera un point en décembre, mais là, il est trop tôt. On doit encore progresser sur le contenu.

C’est-à-dire ?

On doit notamment savoir rester concentré sur  minutes. Mais je trouve que c’est un peu le niveau de ce championna­t qui veut ça.

Surtout sur un derby qui se joue sur des détails comme l’explique André Blanc…

Derby ou pas, s’il n’y a pas de contenu, on ne gagnera pas.

Newspapers in French

Newspapers from France