Tra­vaux de la grande je­tée : ça se pré­cise

Var-Matin (Grand Toulon) - - Grand Toulon -

Consi­dé­rés de­puis près d’une dé­cen­nie comme in­con­tour­nables et ur­gents, les tra­vaux de la grande je­tée qui ferme la pe­tite rade de Tou­lon sont dé­sor­mais im­mi­nents. Pour preuve, l’en­quête pu­blique sur le su­jet qui va dé­mar­rer dé­but mai. Ou­vrage de pro­tec­tion du plan d’eau les jours de vent d’est, la grande je­tée est très dé­gra­dée et ne rem­plit plus, de­puis fort long­temps dé­jà, son rôle de brise-houle. Mais jus­qu’à l’an der­nier, le fi­nan­ce­ment de ce chan­tier res­tait un point pro­blé­ma­tique, car pas plus les au­to­ri­tés ci­viles que mi­li­taires ne sou­hai­taient mettre seuls la main à la poche. Au fi­nal, le pro­jet re­te­nu, faute d’être par­ti­cu­liè­re­ment am­bi­tieux sur l’ar­chi­tec­ture ou le fu­tur rôle joué par le «mur» (pas de pro­me­nade en­vi­sa­gée, no­tam­ment), coû­te­ra tout de même la ba­ga­telle de 13 mil­lions d’eu­ros. Une somme prise en charge pour moi­tié par la Dé­fense et pour les deux quarts res­tants par TPM et le Dé­par­te­ment. De quoi ga­ran­tir, à terme, la pro­tec­tion et le main­tien des ac­ti­vi­tés ma­ri­times sur l’en­semble du plan d’eau, du ca­bo­tage à la plai­sance, en pas­sant par la my­ti­li­cul­ture, les ma­noeuvres mi­li­taires, le fret ou la croi­sière, tout en an­ti­ci­pant une pos­sible mon­tée des eaux.

Construite en 

Rap­pe­lons que la grande je­tée a été construite en 1877, entre la tour Royale et Saint-Man­drier à des fins de pro­tec­tion mi­li­taire. Me­su­rant 1 280 mètres, l’ou­vrage se­ra ré­no­vé sur près de la moi­tié de sa lon­gueur. Le mu­soir sud, qui me­nace de bas­cu­ler, va être re­fait, de même que la par­tie émer­gée et un confor­te­ment de l’en­ro­che­ment de cette struc­ture py­ra­mi­dale, im­mer­gée à onze mètres de fond. Le maître d’ou­vrage n’est autre que le mi­nis­tère de la Dé­fense. L’opé­ra­tion se­ra conduite par l’Éta­blis­se­ment tou­lon­nais du ser­vice d’in­fra­struc­ture de la Dé­fense (ESID), char­gé de pas­ser les mar­chés. Le chan­tier du­re­ra deux ans. Le dos­sier d’en­quête pu­blique se­ra dé­po­sé à la Di­rec­tion dé­par­te­men­tale des ter­ri­toires et de la mer (DDTM) du Var, 244 bou­le­vard de l’in­fan­te­rie de ma­rine à Tou­lon, siège de l’en­quête, pen­dant 34 jours, du 2 mai 2018 au 4 juin 2018. Ou­ver­ture du lun­di au vendredi de 8 h 30 à 12 h et de 14 h à 16 h, 15 h 30 le vendredi. Le pu­blic pour­ra éga­le­ment consi­gner ses ob­ser­va­tions sur le re­gistre ou­vert à cet ef­fet ou les adres­ser par cour­rier pos­tal au com­mis­saire en­quê­teur à l’adresse sui­vante : Di­rec­tion Dé­par­te­men­tale des Ter­ri­toires de la Mer du Var – Bd du 112e ré­gi­ment d’in­fan­te­rie – CS 31209 – 83070 Tou­lon CE­DEX (adresse pos­tale) ou par voie dé­ma­té­ria­li­sée en uti­li­sant le for­mu­laire « contact » sur le site in­ter­net des ser­vices de l’État dans le Var (http://www.var.gouv.fr). Mon­sieur Chris­tian Gui­chard, dé­si­gné en qua­li­té de com­mis­saire en­quê­teur, re­ce­vra le pu­blic dans les lo­caux de la DDTM du Var les jours sui­vants : Mercredi 2 mai 2018 9 h – 12 h Lun­di 14 mai 2018 14 h – 16 h Lun­di 28 mai 2018 9 h – 12 h Jeudi 31 mai 2018 14 h – 16 h Lun­di 4 juin 2018 14 h – 16 h Les in­for­ma­tions sur le pro­jet pour­ront être de­man­dées au­près de Go­de­froy Co­que­let (Tél. : 04.22.42.55.06), re­pré­sen­tant le res­pon­sable du pro­jet. Le mi­nistre des Ar­mées ac­cor­de­ra ou re­fu­se­ra l’au­to­ri­sa­tion au titre de la loi sur l’eau par voie d’ar­rê­té. Ren­sei­gne­ments : www.var.gouv.fr/tou­lon­re­fec­tion-de-la-grande-je­tee-a6991.html

(Pho­to Ma­rine na­tio­nale)

Longue de m, la grande je­tée li­mite l’im­pact de la houle dans la pe­tite rade.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.