Les Her­biers - Cham­bly : Da­vid contre... Da­vid !

Var-Matin (Grand Toulon) - - Sports -

Les af­fron­te­ments dés­équi­li­brés où le pe­tit ter­rasse le grand ont fait la lé­gende de la Coupe de France, mais au­jourd’hui ce sont deux mo­destes re­pré­sen­tants du Na­tio­nal, Les Her­biers et Cham­bly, qui s’af­fron­te­ront d’égal à égal pour une place en fi­nale. Entre Cham­bly, 15e de Na­tio­nal avec 33 points, et Les Her­biers, 9e avec 36 uni­tés mais tou­jours pas as­su­ré du main­tien, dif­fi­cile de dis­tin­guer un fa­vo­ri clair sur le pa­pier. Is­sus de villes de taille com­pa­rable - 10.000 ha­bi­tants pour Cham­bly, 12.000 pour Les Her­biers -, les deux clubs af­fichent des bud­gets si­mi­laires et re­la­ti­ve­ment ré­duits, même à l’échelle du Na­tio­nal, d’en­vi­ron2M Si l’on se penche sur les confron­ta­tions di­rectes cette sai­son, le bi­lan est aus­si des plus équi­li­brés: les Ven­déens l’ont em­por­té 2-0 dans l’Oise, avant de perdre 3-1 dans leur stade de Massabielle.

Op­po­si­tion de styles

La de­mie de ce soir à Nantes, au stade de La Beau­joire, of­fri­ra en tout cas une belle op­po­si­tion de styles. « L’ADN du club, c’est la gagne. On n’a pas l’iden­ti­té du beau jeu. Cham­bly s’est construit en gra­vis­sant chaque an­née des éche­lons, quitte à pra­ti­quer un jeu as­sez dé­fen­sif et di­rect» ,as­sume Jean-Mi­chel Rouet, le vice-pré­sident de Cham­bly. De leur cô­té, Les Her­biers pro­posent un jeu dif­fé­rent : « On aime bien le bal­lon à terre, le faire cir­cu­ler vite. Im­po­ser notre jeu et notre rythme, ce se­ra la clé du match», a es­ti­mé l’at­ta­quant Am­broise Gbo­ho, for­mé à Rennes. Des qua­li­tés de jeu dé­jà éta­lées à Auxerre (L2), en 8 , avec une vic­toire

es 3 à 0 mé­ri­tée, et contre Lens (L2) mal­me­né en quarts, et éli­mi­né aux tirs au but. Ce soir, de­vant 30.000 sup­por­ters « rouge et noir » (Les Her­biers) contre 1.500 « bleu et noir» (Cham­bly), l’en­jeu est his­to­rique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.