Ta­no s’in­té­resse à l’Ho­mo sa­piens

Var-Matin (Grand Toulon) - - Métropole - VA­LÉ­RIE PALA

Les coups de gueule de Ta­no nous avaient man­qué. L’hu­mo­riste re­vient avec un nou­veau spec­tacle, Idiot sa­piens, pour par­ler de la bê­tise des hommes (comme dans tous ses spec­tacles d’ailleurs !). Le titre est ins­pi­ré du film Idio­cra­cy, l’his­toire d’un Amé­ri­cain moyen cryo­gé­ni­sé, qui se ré­veille 500 ans plus tard, et de­vient l’homme le plus brillant de pla­nète, parce que le ni­veau in­tel­lec­tuel de l’es­pèce hu­maine a chu­té. Tout un pro­gramme. Le Corse qui se moque des Corses s’en prend en­core aux groupes et iden­ti­taires de tous poils. « On ar­rive dans des ex­trêmes sur tout. Il y a même des ré­gimes ex­tré­mistes, comme avec les Ve­gan, et même chez les man­geurs de fro­mage ! Le com­mu­nau­ta­risme, il est par­tout au­jourd’hui : eth­nique, cultu­rel et sur­tout sexuel avec la com­mu­nau­té LGBT (Les­biennes, gays, bi­sexuels et trans­genres, Ndlr). J’ai un sketch là-des­sus, aus­si. Les gens parlent beau­coup du vivre en­semble, mais en fait, tout est fait pour qu’on ne vive plus en­semble du tout », ru­mine-til.

Me­na­cé de mort par des Ve­gan

Au risque de pas­ser pour un ré­ac’ en stig­ma­ti­sant tout le monde, Ta­no ? « Ben non, jus­te­ment ». Et il cite la liste des me­naces de mort et in­sultes que lui ont adres­sé des ve­gan, suite à un sketch. « Moi je condamne rien, en fait, ex­plique-t-il. Je dis juste que le vé­ga­nisme, c’est pas la so­lu­tion pour ar­rê­ter d’abattre les ani­maux. Les abat­toirs sont des camps de concen­tra­tion pour les ani­maux, ça, je le sais très bien. Mais il faut re­ve­nir à l’éco­res­pon­sa­bi­li­té et tout ça...» Les fans re­trou­ve­ront aus­si dans ce spec­tacle le rap de la bac, alors que la sai­son 2 de la sé­rie Com­mis­sa­riat cen­tral, pour la­quelle il a écrit des épi­sodes, pour­rait être dif­fu­sée sur M6, à par­tir de juin. Une sai­son amé­lio­rée : « Mon per­son­nage a plu­sieurs failles. Il est un peu dé­pres­sif, j’adore. » In­ter­viewé au té­lé­phone pen­dant qu’il at­tend son train en gare et re­doute un at­ten­tat (tou­jours flip­pés, ces co­miques !), il ne peut s’em­pê­cher de nous faire par­ta­ger son der­nier coup de gueule dans l’ac­tua­li­té : « Co­ca-co­la, qui s’est im­plan­té au Mexique uti­lise tel­le­ment d’eau, pour fabriquer le Co­ca­co­la, que le Co­ca-co­la est de­ve­nu moins cher que l’eau. Dé­jà, les Mexi­cains étaient obèses, main­te­nant la ma­jo­ri­té de la po­pu­la­tion boit plus de co­ca que d’eau. Et dans leurs rites re­li­gieux, main­te­nant, ils uti­lisent du co­ca ! » Un hu­main sous la sa­tire.

(Pho­to DR)

Ta­no, ce soir, à l’Omé­ga live, avec son nou­veau spec­tacle Idiot sa­piens.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.