La par­ti­ci­pa­tion ci­toyenne pré­sen­tée aux co­mi­tés d’in­té­rêt lo­caux

Hervé Mar­ti­nole, pré­sident du co­mi­té d’in­té­rêt lo­cal des quar­tiers centre, a te­nu à faire le point aux cô­tés du maire du village Fran­çois Amat sur les di­verses in­ter­ro­ga­tions des ha­bi­tants

Var-Matin (Grand Toulon) - - Gapeau - M. R.

Àl’ini­tia­tive du pré­sident du co­mi­té d’in­té­rêt lo­cal (CIL) des quar­tiers centre Hervé Mar­ti­nole et de son ad­joint Da­niel Mai­son, s’est te­nue, mer­cre­di soir, une réunion avec le maire, Fran­çois Amat, son pre­mier ad­joint et les re­pré­sen­tants de la po­lice mu­ni­ci­pale et de la gendarmerie de La Far­lède.

Une ac­tion com­plé­men­taire

Se­lon Hervé Mar­ti­nole il s’agis­sait avant tout de pré­sen­ter à la tren­taine d’adhé­rents du CIL pré­sents les dif­fé­rents dis­po­si­tifs de sécurité mis en place à Solliès-Tou­cas, la ma­nière dont s’ar­ti­cule la col­la­bo­ra­tion entre les dif­fé­rents ac­teurs de la pro­tec­tion des ci­toyens et le rôle des fu­turs ré­fé­rents de la par­ti­ci­pa­tion ci­toyenne. Les échanges entre les Tou­cas­sins et le chef de la po­lice mu­ni­ci­pale Sté­phane Mo­relle ain­si qu’avec l’ad­ju­dant-chef Ch­ris­tophe Ca­sas ad­joint de la bri­gade far­lé­doise, ont été fruc­tueux. Le dis­po­si­tif de la par­ti­ci­pa­tion ci­toyenne per­met­tant d’ap­por­ter une ac­tion com­plé­men­taire de proxi­mi­té dans la lutte contre les phé­no­mènes de dé­lin­quance a pu être dé­taillé. « Ce dis­po­si­tif n’a pas pour ob­jec­tif de faire de la dé­la­tion et n’a pas vo­ca­tion à trai­ter les pro­blèmes de voi­si­nage », a rap­pe­lé le gen­darme. « Nous vou­lons vous as­so­cier et vous sen­si­bi­li­ser aux pro­blé­ma­tiques de sécurité car nous pen­sons que vous pou­vez nous ap­por­ter une grande aide juste en ob­ser­vant et en ayant nos nu­mé­ros de té­lé­phone pour nous pré­ve­nir. Ou­vrir les yeux, re­pé­rer les com­por­te­ments sus­pects, une cu­rio­si­té dé­pla­cée… le rôle du ré­fé­rent de quar­tier est aus­si de re­layer au­près des voi­sins les bonnes pra­tiques à mettre en oeuvre pour la pré­ven­tion des cam­brio­lages ». En conclu­sion, Fran­çois Amat a te­nu à rap­pe­ler qu’il n’y a pas de re­cette mi­racle. « Nous met­tons des ou­tils en place. La si­gna­ture ré­cente avec le Pré­fet du Var d’une conven­tion de co­or­di­na­tion entre la po­lice mu­ni­ci­pale et la gendarmerie ré­gle­mente tout ce­la. Vi­gi­lant ne veut pas dire avoir peur. Cha­cun doit res­ter dans son rôle. C’est une ré­flexion que j’ai de­puis le dé­but de mon man­dat. Je suis heu­reux de voir dé­sor­mais tous les jours la gendarmerie et la po­lice mu­ni­ci­pale pa­trouiller dans notre village, ce­la ras­sure, c’est dis­sua­sif et nous per­met de vivre en re­la­tive. »

Sa­voir+

Les per­sonnes in­té­res­sées par le rôle de ré­fé­rent, ou qui vou­draient en sa­voir plus, peuvent se faire connaître au­près de la po­lice mu­ni­ci­pale au 04.94.00.41.36.

(Pho­to M. R.)

Les par­ti­ci­pants très at­ten­tifs ont eu des échanges fruc­tueux avec les re­pré­sen­tants des forces de l’ordre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.