Ford Mus­tang 2018 : du bon­heur sur roues

De­puis trois ans, la nou­velle Mus­tang a conquis les fans et convain­cu une nou­velle clien­tèle. Un best sel­ler à la per­son­na­li­té at­ta­chante qui évo­lue en pro­fon­deur

Var-Matin (Grand Toulon) - - L' auto-moto - DE­NIS CAR­REAUX dcar­reaux@ni­ce­ma­tin.fr

Rares sont les voi­tures qui sus­citent au­tant de sym­pa­thie. A l’image d’une 2 CV ou d’une Coc­ci­nelle, la Ford Mus­tang est de celles-là. Sur son pas­sage, les visages s’illu­minent, les sou­rires fleu­rissent. Du bon­heur sur roues… A la fois spor­tive et po­pu­laire, la po­ny car connaît une nou­velle jeu­nesse à cin­quante ans bien tas­sés grâce à une sixième gé­né­ra­tion lan­cée en 2015, la pre­mière im­por­tée en Eu­rope. Cou­pé spor­tif le plus ven­du au monde, la Mus­tang est un vrai suc­cès. En pleine gloire, elle s’offre une re­mise à ni­veau qui va bien au-de­là des simples évo­lu­tions es­thé­tiques vi­sibles à l’oeil nu. Les nou­veaux feux 100 % led plus ef­fi­lés et le ca­pot avant re­des­si­né sou­lignent en­core l’élégance d’une sil­houette dé­ci­dé­ment très réus­sie. A l’in­té­rieur, la Mus­tang soigne la qua­li­té des ma­té­riaux et gagne des comp­teurs di­gi­taux per­son­na­li­sables en fonc­tion des modes de conduite. Aus­si spec­ta­cu­laire qu’amu­sant. Au de­là du pe­tit cô­té jeu vi­déo de l’ins­tru­men­ta­tion, la Ford Mus­tang prouve dès les pre­miers ki­lo­mètres qu’elle n’a rien de vir­tuel. Les quelques heures pas­sées aux com­mandes de la bête sur les routes somp­tueuses du Haut-Var donnent en­vie de ne ja­mais lâ­cher le (grand) vo­lant.

Un bon gros V comme on n’en fait plus

Il faut dire que notre voi­ture d’es­sai, la GT ca­brio­let, est sans doute la confi­gu­ra­tion la plus sexy de la nou­velle Mus­tang. Plus puis­sant, avec 450 ch (contre 421 ch pré­cé­dem­ment), le bon gros 5.0 V8 Coyote est un mo­nu­ment. Iné­pui­sable, ce mo­teur comme on n’en fait plus gronde, chante, miaule en­core plus qu’avant grâce à sa nou­velle qua­druple sor­tie d’échap­pe­ment. Entre deux vi­rages et une sé­rie de la­cets, quel plai­sir de lui faire prendre des tours ! Et si Miss Mus­tang, 1800 kg sur la ba­lance, n’a tou­jours rien d’une bal­le­rine, les par­ties si­nueuses ne lui font pas peur. Plus ri­gou­reuse que par le pas­sé, elle bé­né­fi­cie dé­sor­mais d’une sys­tème d’amor­tis­se­ment pi­lo­té Ma­gneRide (en op­tion, 2000 €) qui lui per­met de s’adap­ter au pro­fil de la route. En jouant avec les six modes de conduite (dont deux nou­veaux, Drag Strip pour les dé­parts ar­rê­tés et My Mode, per­son­na­li­sable), on trouve fa­ci­le­ment le com­pro­mis idéal. La nou­velle boîte au­to (2000 € en op­tion), qui compte dé­sor­mais dix rap­ports, suit le rythme sans dif­fi­cul­té et avec dou­ceur. On re­grette sim­ple­ment une di­rec­tion un peu floue qui isole un peu trop le conduc­teur de la route. Pro­po­sée à par­tir de 39 900 € avec le 4 cy­lindres 2.3 EcoBoost (290 ch) et dès 46 900 € en GT V8, la nou­velle Mus­tang est tou­jours aus­si com­pé­ti­tive. Dom­mage que le ma­lus éco­lo (10 500 €) vienne lui cou­per les pattes. Mais même à ce ta­rif-là, les concur­rentes ne peuvent pas lut­ter.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.