Le Tou­lon­nais Rai­mu mi­ra­cu­lé des tran­chées

Var-Matin (Grand Toulon) - - Armistice De 14-18 -

Sep­tembre 1914. L’ar­mée fran­çaise se dé­ploie sur le front de l’Est. Tan­dis que se pré­pare la pre­mière ba­taille de la Marne, un contin­gent de sol­dats pro­ve­nant du 15e Train des équi­pages d’Orange est en­voyé du cô­té de Ver­dun et com­mence à oc­cu­per les pre­mières tran­chées. Par­mi ces sol­dats, se trouve le co­mé­dien tou­lon­nais Jules Mu­raire, dit Rai­mu, âgé de 31 ans. Sou­dain, un obus al­le­mand. Un obus comme il y en eut des di­zaines de mil­liers d’autres sur ce site. Dans le va­carme gé­né­ral, cet obus a at­teint la tran­chée où se trouve Rai­mu. Il voit au­tour de lui tous ses ca­ma­rades dis­pa­raître, en­se­ve­lis sous l’ef­fon­dre­ment de la terre.

Tro­phée de guerre

Mais lui, mi­ra­cu­leu­se­ment, est pro­té­gé par un mor­ceau de char­pente ser­vant d’étai à la tran­chée. Il est bles­sé mais vi­vant. Avant d’être éva­cué souf­frant, ha­gard, il ar­rache un mor­ceau de bois de la poutre pro­tec­trice. Ce se­ra son tro­phée de guerre pour la vie. Il le trans­for­me­ra en fé­tiche et le tien­dra en se­cret, dans le fond de sa poche droite comme porte-bon­heur, tout au long de sa vie, sur scène ou sur les pla­teaux. Sans doute l’avait-il sur lui, sur le port de Mar­seille, lors­qu’il tour­nait la tri­lo­gie des films de Mar­cel Pa­gnol (Ma­rius, Fan­ny, Cé­sar). Mais per­sonne ne le sa­vait !

(Pho­to DR)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.