Le re­tour de Mo­by à l’étude

Var-Matin (Grand Toulon) - - Métropole -

Cette se­maine, la com­pa­gnie ita­lienne Mo­by, qui des­sert la Corse à par­tir de Nice, a an­non­cé l’ar­rêt de cette liai­son, faute de ren­ta­bi­li­té. Elle an­nonce par ailleurs ne pas ex­clure un re­tour à Tou­lon où elle avait re­non­cé à s’ins­tal­ler il y a quelques an­nées, parce qu’elle ne pou­vait bé­né­fi­cier du même al­lé­ge­ment de charges so­ciales que ses concur­rents. «Je pense qu’on re­vien­dra d’ici peu », glisse ce­pen­dant Fa­bien Pao­li : « Tou­lon est un port beau­coup plus ren­table et ave­nant. » (que Nice, Ndlr) Une dé­cla­ra­tion qui a bien été no­tée du cô­té de la rade. « Au­jourd’hui, rien n’est en­ga­gé, com­mente ce­pen­dant Jé­rôme Gi­raud, di­rec­teur du port de Tou­lon. Ça fait trois ans que les dis­cus­sions sont per­ma­nentes avec Mo­by. Ils ont vrai­ment failli ve­nir l’an­née der­nière. On es­pé­rait qu’ils re­viennent pour 2019 mais ils ont dit que c’était pré­ma­tu­ré. Nous par dé­fi­ni­tion, on ouvre la porte à tous les ar­ma­teurs. mais cette an­née va dé­jà être très char­gée. Ce n’était pas l’an­née à al­ler cher­cher Mo­by.»

(Pho­to Jean-Fran­çois Ot­to­nel­lo)

Mo­by re­nonce à la Corse au dé­part de Nice et cherche une so­lu­tion de re­pli.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.