Var-Matin (Grand Toulon)

Monfort / Rambaud Visions croisées

Dimanche, le 2e tour met face à face la présidente du Parc national de Port Cros, sans étiquette, mais soutenant la majorité présidenti­elle, et l’ancien policier, candidat RN.

- Recueilli par M. M. et P.-H. C. Photos : P.-H. C.

Comment allez-vous travailler avec des maires de couleur politique différente de la vôtre ?

Isabelle Monfort : On peut aussi retenir que ça fait 10 ans qu’on a des députés dans l’opposition... et ça, pour le territoire, c’est très préjudicia­ble, quoi qu’on en dise. Je suis centriste et je pense que les opposition­s s’effaceront après la campagne. Tout le monde a le droit d’avoir ses opinions. On va tous se retrouver autour de nos valeurs et de l’intérêt du territoire… même si ça sera peut-être plus compliqué avec le maire d’Hyères.

Stéphane Rambaud : J’y ai déjà pensé et j’ai appelé le cabinet de M. Simon à La Crau et de M. Giran à Hyères pour leur dire que je vais travailler avec eux et les défendre. Je connais bien aussi Jean-Louis Masson à La

Garde. Alors c’est vrai que, pour le moment, c’est un peu plus difficile à La Londe ou au Pradet, mais c’est circonstan­ciel. Ce sont des gens qui n’ont pas démérité et avec lesquels on peut travailler.

Quelle sera votre première question au gouverneme­nt dans l’Hémicycle ?

Ce sera une question adressée directemen­t à Madame Borne, Premier ministre.

Le gouverneme­nt s’est engagé à aider tous les Français, à réduire les dépenses contrainte­s, c’est-à-dire à limiter l’augmentati­on du prix de l’énergie, de l’alimentati­on ou des transports. Il s’est aussi engagé à accélérer l’action écologique. Je voudrais avoir des dates et la méthode. Parce que c’est à l’Assemblée de contrôler l’action du gouverneme­nt.

C’est un petit peu difficile de répondre de but en blanc. Ce sera en fonction des retours du terrain et des échanges sur les marchés.

Je ne sais pas encore s’il s’agira d’être la voix des agriculteu­rs ou des personnes qui en ont assez de subir la délinquanc­e quotidienn­e, par exemple.

Mais sur les marchés que je fréquente, plus encore que de l’insécurité, c’est du pouvoir d’achat dont les gens me parlent.

Quelle mesure est la priorité pour la circonscri­ption ?

Pour moi, l’enjeu prioritair­e, c’est de trouver un développem­ent socio-économique dynamique mais maîtrisé, dans le respect de l’environnem­ent. C’est un peu mon dada et c’est un peu mon métier aussi. Donc je pense qu’il faut assurer l’emploi des filières locales dont l’agricultur­e ou le tourisme et protéger la biodiversi­té. Il faut que les habitants puissent vivre correcteme­nt en maîtrisant les impacts sur leur cadre de vie.

Le tourisme doit être érigé en priorité et se couple avec le problème des jeunes. Il faudrait pouvoir redonner les moyens à la jeunesse de travailler en saison. Si on n’a pas assez de main-d’oeuvre, c’est parce que le travail n’est pas assez rémunéré. Il faut qu’il soit rémunéré à sa juste valeur pour inciter les jeunes à travailler. Je voudrais donner une prime pour aider ceux qui travaillen­t en plus de leurs études.

Pourquoi ne pas voter pour votre concurrent (e) ?

Je respecte l’homme, en revanche je combats à fond ses idées. Il y a aucune concession de ma part sur le projet du Rassemblem­ent national. Pour la circonscri­ption, il s’agit aussi d’avoir une nouvelle fois un député dans l’opposition... ou dans la majorité. Enfin, j’ajoute que contrairem­ent à lui, en tant qu’élue d’Hyères ou présidente du parc national, j’ai la connaissan­ce du territoire. Je suis opérationn­elle tout de suite.

Tout simplement parce qu’il ne faut pas donner les pleins pouvoirs à Emmanuel Macron.

Il s’agit aussi de préserver notre pouvoir d’achat et nos libertés. Je trouve que pendant le Covid, le pouvoir s’est assis très facilement sur les libertés.

Il faut toujours qu’il y ait un contre-pouvoir parce que si le pouvoir corrompt tout, le pouvoir absolu corrompt absolument.

 ?? ?? 27,03 %
27,03 %
 ?? ?? 27,78 %
27,78 %
 ?? ??

Newspapers in French

Newspapers from France