Var-Matin (Grand Toulon)

F. Giletti/V. Gomez-Bassac : un mandat, deux visions ‘‘ Les électeurs ont une occasion unique de dire stop ” Frank Giletti (Rassemblem­ent national)

Le patron du RN varois face à la porte-parole du groupe LREM à l’Assemblée : les électeurs de la sixième circonscri­ption ont à trancher entre deux projets de société radicaleme­nt opposés.

-

‘‘ Un siège de plus au Rassemblem­ent national ne changera rien ” Valérie Gomez-Bassac (Ensemble)

Pas le temps de souffler pour les deux prétendant­s au siège de député de la sixième circonscri­ption. Au vu des résultats du premier tour, tout peut encore se jouer. Frank Giletti, du Rassemblem­ent national et la députée sortante Valérie Gomez-Bassac, de la majorité présidenti­elle, n’ont pris que quelques petites heures de sommeil avant de battre à nouveau la campagne. Un sacré challenge quand on connaît l’étendue de la circonscri­ption mais un passage obligatoir­e, notamment pour convaincre les abstention­nistes de se rendre aux urnes dimanche prochain.

- Avec un peu de recul, quelle lecture faites-vous des résultats du 1er tour sur la circo ?

Frank Giletti : Je suis largement en tête, avec plus de dix points d’avance. C’est une inversion du score du premier tour de 2017, qui signifie un rejet clair de la porte-parole de Macron…

Les électeurs ont vu en moi un porte-voix de ce rejet, et de manière uniforme puisque je suis en tête dans 31 communes sur32! ValérieGom­ez-Bassac:Onpeut d’abord regretter le taux d’abstention. Un phénomène qui s’amplifie d’élection en élection. Ensuite, je ne peux que regretter le vote Rassemblem­ent national, mais je garde l’espoir qu’il s’agit d’un vote de colère du premier tour. Le travail local fait sur la circonscri­ption doit l’emporter sur le reste.

Par ailleurs, on constate que la base macroniste est toujours là. J’obtiens même un meilleur score que le président sur la circonscri­ption. Je pense que cela s’explique par le travail de proximité que j’ai assuré pendant mon mandat.

- À la vue de ces chiffres, vous voyez-vous remporter l’élection dimanche ? ValérieGom­ez-Bassac:Je l’espère fortement dans l’intérêt du territoire. Mais pour y arriver la mobilisati­on doit être plus forte. FrankGilet­ti:Jen’ai pas de boule de cristal… Mais partout sur le terrain, les gens nous disent leur ras-lebol de Macron…

Ils seront cohérents dans les urnes, en votant pour nous, qui incarnons le changement, et la vigilance face à la politique de Macron… D’autant que pour la première fois, on a un réservoir de voix, avec les scores de Reconquête ! , et avec la bienveilla­nce du candidat LR à notre égard… Quant aux électeurs de la Nupes, je les imagine mal voter pour la retraite à 65 ans.

- Qu’avez-vous envie de dire aux abstention­nistes ? ValérieGom­ez-Bassac:Ilest important de se rendre aux urnes. Un siège de plus pour le Rassemblem­ent national ne changera rien alors que mon élection apportera une plus value pour le territoire.

Les citoyens doivent se rendre compte que même si le mandat de député est national, nous avons un fort impact au niveau local dans les domaines de la santé, de l’environnem­ent… Il ne faut pas que le territoire se retrouve isolé au niveau de l’économie, du social.

La sixième circonscri­ption ne doit pas être marquée au fer rouge du Rassemblem­ent national.

Frank Giletti : Passé dimanche, il n’y aura plus d’élection majeure avant quatre ans…

Ils ont déjà beaucoup subi, et ont là une occasion unique de dire stop, une chance d’élire un député patriote qui les protégera des maltraitan­ces de Macron, qui dénoncera les mensonges du gouverneme­nt…

- Pour quelles raisons feriezvous un meilleur député que votre adversaire ?

Valérie Gomez-Bassac : Je pense que le fait que je sois de la majorité est important.

Cela facilite les remontées des problémati­ques du territoire au plus haut niveau.

Frank Giletti : Parce que nous avons deux visions diamétrale­ment opposées.

Je suis un candidat patriote qui croit en le passé, le présent et l’avenir de la France.

Je ne veux pas déconstrui­re les manuels d’histoire.

Je ne dirai pas aux Français qu’il suffit de traverser la rue pour trouver du travail…

Je ne les insulterai et « n’emmerderai » jamais, je partage leur désespoir. »

RECUEILLI PAR PHILIPPE ZAMARI ET ANNE DUJARDIN pzamari@varmatin.com

 ?? (Photos Frantz Bouton) ?? Frank Giletti et Valérie Gomez-Bassac ont encore quelques jours pour convaincre les électeurs de la sixième circonscri­ption.
(Photos Frantz Bouton) Frank Giletti et Valérie Gomez-Bassac ont encore quelques jours pour convaincre les électeurs de la sixième circonscri­ption.
 ?? ??
 ?? ??

Newspapers in French

Newspapers from France