L’AMOUR DES HOMMES

Var-Matin (La Seyne / Sanary) - - Détente - C. C.

De Meh­di Ben At­tia (Tu­ni­sie). Avec Haf­sia Her­zi, Raouf Ben Amor, Hay­them Achour. Du­rée : h . Genre : drame. Notre avis :

L’his­toire

Tu­nis, au­jourd’hui. Amel (Haf­sia Her­si) est une jeune pho­to­graphe. Quand elle perd son ma­ri, sa vie bas­cule. En­cou­ra­gée par son beau­père (Raouf Ben Amor), elle re­prend goût à la vie en pho­to­gra­phiant des gar­çons de la rue. Sans craindre d’être scan­da­leuse, elle fait le choix de re­gar­der les hommes comme les hommes re­gardent les femmes.

Notre avis

En at­ten­dant Mek­toub My Love, nou­veau film d’Ab­del­la­tif Ke­chiche, dans le­quel elle fait une ap­pa­ri­tion re­mar­quée, Haf­sia Her­zi tente d’in­ver­ser le rap­port de force entre les sexes, dans un pays mar­qué par les préjugés et peu en­clin à l’évo­lu­tion. Une juste vi­sion, mais une mise en scène qui, à l’ins­tar de son per­son­nage prin­ci­pal, de­meure trop brute pour convaincre plei­ne­ment. À dé­faut de sen­sua­li­té et de pro­vo­ca­tion qui, au vu du su­jet, étaient pour­tant né­ces­saires dans la bas­cule de l’ordre éta­bli, on re­tient sur­tout le cô­té in­ti­miste, dont le deuil vé­cu par Amel. Dif­fi­cile re­cons­truc­tion qui passe pour Meh­di Ben At­tia par l’art photographique. Sans ma­gni­fier les corps et trop sage dans sa réa­li­sa­tion, peu conforme à son in­ten­tion de dé­part, L’amour des hommes souffle plus le froid que le chaud, manque d’au­dace… et d’im­pact.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.