Ré­ac­tions

Var-Matin (La Seyne / Sanary) - - Sanary - Bandol -

Le fait pour un élu de la ma­jo­ri­té de dire qu’il passe dans l’op­po­si­tion, c’est une tra­hi­son par rap­port aux élec­teurs qui ont vo­té pour une liste. » Ces mots, pro­non­cés par le maire de Ban­dol lors du der­nier con­seil mu­ni­ci­pal et rap­por­tés dans nos co­lonnes sa­me­di der­nier, ont fait ré­agir ce­lui à qui ils étaient des­ti­nés. Dans un com­mu­ni­qué, Laurent Fréa­ni tient en ef­fet à pré­ci­ser : « J’ai été dé­mis de mes dé­lé­ga­tions d’ad­joint [mais] se­lon la loi, je n’en de­meure pas moins conseiller mu­ni­ci­pal. » Il ajoute : « Je pour­suis donc di­gne­ment mon rôle d’élu, dé­sor­mais dis­so­cié de l’équipe mu­ni­ci­pale ma­jo­ri­taire. Comme tou­jours, j’oeuvre pour les Ban­do­lais qui veulent de la sin­cé­ri­té, de la com­pé­tence et des actes. » Et de conclure : « Plus que ja­mais, ma voix est libre ! »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.