Les Sey­nois loupent leur en­trée

Var-Matin (La Seyne / Sanary) - - Sports - RAOUL DE­VAUX

C’était un match im­por­tant pour les deux équipes sou­cieuses de s’éloi­gner de la zone rouge. À son is­sue, on pou­vait avoir des re­grets des deux cô­tés. Bédarrides, pour ne pas avoir su prendre le bo­nus of­fen­sif après une pre­mière pé­riode royale. La Seyne pour être pas­sé à cô­té d’un match fi­na­le­ment à sa por­tée. L’in­dis­ci­pline du cô­té va­rois pour­rait coû­ter cher en ef­fet. De­man­dez à Sau­le­ka­le­ka, pu­ni d’un car­ton jaune dès la sixième mi­nute, puis d’un rouge à la de­mi-heure, le match étant ar­rê­té de longues mi­nutes suite à la bles­sure du lo­cal Au­be­nas qui dût être trans­por­té à l’hô­pi­tal. Bref, Sau­le­ka­le­ka lais­sa ses com­pa­gnons jouer ce match im­por­tant pra­ti­que­ment à qua­torze. Et les Va­rois eurent du mal à s’en re­mettre en­cais­sant quatre es­sais en un peu plus de vingt mi­nutes à peine. Les Vau­clu­siens tour­naient à la pause avec un avan­tage de vingt­six points face à une équipe af­fai­blie nu­mé­ri­que­ment et men­ta­le­ment dont on se de­man­dait à quelle sauce elle al­lait être man­gée. Et contre toute at­tente, on ne vit plus que les vi­si­teurs do­mi­nant les dé­bats, cou­ra­geux en diable, opi­niâtres, cos­tauds et mar­quant fi­na­le­ment deux fois, par Tui­fua et Do­na­ti. C’était lar­ge­ment mé­ri­té, Bédarrides, après le re­pos, ayant à peu près tout gâ­ché. Le match certes lui re­vient et un clas­se­ment ren­for­cé aus­si, mais La Seyne en abor­dant la par­tie avec son cran de la se­conde pé­riode pou­vait lui faire très mal. Des re­grets par­tout donc mais ce sont les Va­rois qui ont per­du le plus.

(Pho­to LM)

Les Sey­nois (ici contre Grasse) au­ront des re­grets.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.