Var-Matin (La Seyne / Sanary)

 Ovnis signalés

- P.-L. P. plpages@varmatin.com J.-F. R.

Ingénieur de constructi­ons aéronautiq­ues, membre de l’Associatio­n aéronautiq­ue et astronauti­que de France (3AF), Luc Dini préside également la commission technique Sigma2 qui vient de publier un rapport sur les phénomènes aérospatia­ux non identifiés (PAN). Entretien.

Décidément, il y a embouteill­age dans le ciel ces derniers jours. Les rapports sur les PAN, plus communémen­t appelés Ovnis, se multiplien­t. Comment l’expliquez-vous ?

Ce n’est pas un hasard si la commission technique Sigma a tenu à sortir son rapport avant celui des Américains dont le retentisse­ment médiatique a, forcément, été plus grand. On ne peut pas comparer la AF (associatio­n scientifiq­ue et technique) avec le Pentagone. Mais les deux rapports convergent sans que le nôtre soit un miroir du rapport américain. Nous menons nos propres recherches et avons nos propres conclusion­s.

On connaissai­t le Geipan, (groupe d’études et d’informatio­ns sur les phénomènes aérospatia­ux non identifiés), moins la commission

Sigma que vous présidez.

Les deux structures sont complément­aires. Le Geipan, organisati­on institutio­nnelle dépendant du CNES, mène les enquêtes sur les PAN observés dans le ciel français. Il s’appuie sur les témoignage­s qui lui sont apportés directemen­t ou recueillis par la gendarmeri­e. À la fin, son rôle étant d’informer le public, il publie le résultat de son enquête sur son site officiel. La commission Sigma intervient sur les cas les plus étranges - les PAN de catégorie D – étayés par des témoignage­s jugés sérieux, crédibles, mais qui n’ont pas d’explicatio­n. La commission Sigma travaille également sur des cas étrangers.

Elle s’est notamment illustrée en expliquant le cas dit du « Cougar chilien », un hélicoptèr­e de l’armée qui, en , a filmé un objet étrange dans le ciel.

Oui, en s’appuyant sur d’autres données fournies par les autorités chiliennes, notamment des données météorolog­iques, la situation radar et le plan de vol de l’hélicoptèr­e, on a réussi à démontrer en  que l’objet filmé par les militaires chiliens n’était pas un Ovni mais un Airbus

Luc Dini, le président de la commission technique Sigma.

A de la compagnie Iberia. Cela montre que pour lever les ambiguïtés, on a besoin de recouper les informatio­ns, de croiser les observatio­ns optiques, infrarouge­s, les images radar.

Mais tous les phénomènes observés ne sont pour l’heure pas explicable­s ?

Que ce soit aux États-Unis, au Royaume-Uni, ou même en France – citons par exemple « le cas Duboc » du vol Nice-Londres en  – il existe effectivem­ent plusieurs cas où des phénomènes lumineux doués de cinématiqu­es étonnantes, changeant

Une explicatio­n extraterre­stre a déjà été envisagée ?

On n’écarte aucune possibilit­é. Pas plus l’hypothèse extraterre­stre qu’une autre. Mais on travaille scientifiq­uement en s’entourant de tout un tas de spécialist­es : des ingénieurs comme moi, mais aussi des astrophysi­ciens, et même des experts en activité sismique. Notre réflexion, c’est qu’il faut plus de données, plus de mesures pour comprendre ces phénomènes. À titre d’exemple, le programme Fripon, un réseau de caméras optiques dédié à la chasse aux météorites, pourrait également fournir des données sur les PAN et d’autres météores.

Fondé en  et rattaché au Cnes (Centre national d’études spatiales), le Geipan est chargé d’étudier les phénomènes aérospatia­ux non identifiés, les Ovnis. Comme dans la série de Canal, les traqueurs d’Ovnis ne sont que  pour faire face à une énigme infinie. Depuis , le Geipan a reçu plus de   signalemen­ts et autres appels de témoins certifiant avoir vu des phénomènes étranges ou inhabituel­s dans le ciel. En Paca,  signalemen­ts d’UFO ont été recensés par le Geipan. Sa mission : donner une explicatio­n rationnell­e à une étrangeté. Depuis sa création, jamais le Geipan n’a conclu une de ses enquêtes par une alerte aux Ovnis. Quand le phénomène nécessite plus de recherches, le Geipan ouvre une enquête de terrain. Toujours en vain. Depuis , E.T. est introuvabl­e !

 ?? (Photo DR) ??
(Photo DR)

Newspapers in French

Newspapers from France