Var-Matin (La Seyne / Sanary)

Roger au rendez-vous

Federer (8e) s’est qualifié hier pour la 18e fois de sa carrière pour les huitièmes du tournoi, en 22 participat­ions. Face à Cameron Norrie (34e), il n’a cédé qu’un set.

-

Très malmené au premier tour, où il a bénéficié de l’abandon d’Adrian Mannarino à l’entame du cinquième set, Roger Federer avait été plus convaincan­t au 2e tour, où il avait battu Richard Gasquet en trois sets malgré une première manche compliquée.

Et hier, il était encore loin de son meilleur niveau - dont quelques points ont eu le goût quand même -, mais cela a suffi pour écarter un Norrie qui s’est battu avec le soutien du public. A 40 ans, le Suisse a cédé un set. Mais pas la partie.

« Je suis très, très content », a soufflé Federer, visiblemen­t soulagé à l’issue du match. « Ça a été très, très serré sur la fin et il a mérité de gagner ce troisième set. Mais, au bout du compte, je suis content de la façon dont j’ai joué », a-t-il ajouté.

Il a cependant encore commis beaucoup de fautes directes, 33 pour 48 coups gagnants. Mais c’est surtout sa solidité au service qui lui a permis de conserver une certaine sérénité.

Il n’a pas commis la moindre double faute, a passé 67% de ses premières balles et remporté 74% des points joués sur sa première balle. Ce qui lui a permis de ne concéder que

quatre balles de break et de n’en perdre que deux.

Kyrgios abandonne

Demain, il disputera son 69e huitième de finale de Grand Chelem face à l’Italien Lorenzo Sonego (27e). Lors de ce 3e tour de Wimbledon, l’Australien Nick Kyrgios, qui affrontait le Canadien Felix Auger-Aliassime, a été contraint à l’abandon à cause de douleurs abdominale­s.

Newspapers in French

Newspapers from France