Var-Matin (La Seyne / Sanary)

Cinéma et agricultur­e à la croisée des champs

- C. GO.

C’est une drôle d’idée qui a su séduire les foules à Six-Fours. Cette rencontre entre le monde du septième art et les champs agricoles de la famille Priolio, a été organisée en quelques semaines, presque sur un coup de tête, et a pourtant battu tous les records en termes de fréquentat­ion. Noémie Dumas, directrice du cinéma Six N’étoiles, raconte : « C’est la culture qui se faufile dans les cultures ! Tout l’été, nous avons organisé des cinémas en plein air en partenaria­t avec la mairie aux quatre coins de la ville. La saison estivale s’est achevée mais nous avions encore le coeur à la fête. Depuis le 8 septembre, le documentai­re Quand les tomates rencontren­t Wagner est sorti dans les salles obscures et a obtenu de très bonnes critiques dans Télérama et dans le magazine Le Monde. J’ai pensé à Robert Priolio, cet agriculteu­r à deux pas de chez moi, chez qui je vais acheter mes fruits et légumes toutes les semaines. Il a accepté sans hésitation puis les choses se sont enchaînées ! »

« Un peu comme un instant partagé entre amis »

Et pour cause, le sujet du documentai­re ne peut que tenir à coeur aux gens de la terre. Il traite d’une famille d’agriculteu­rs dans un petit village du centre de la Grèce, qui fait preuve d’imaginatio­n pour survivre dans un monde où seul le rendement prime. Aidés par la musique de Wagner, censée encourager les tomates à pousser, ils parviennen­t tout de même à exporter leur production aux quatre coins du monde.

Robert explique : « Plusieurs fois par semaine, nous ouvrons le domaine au public, à Six-Fours et à La Seyne, pour la vente des produits, alors nous avons l’habitude de rencontrer et de recevoir du monde. Du coup, ce soir, c’est un peu comme un instant partagé entre amis (rires). »

Une visite des champs

Noémie termine : « C’est vraiment sur cette base que nous sommes partis pour réussir la soirée. Alain et Cécile Foresto, qui possèdent les salles Ciné Bleu à Flassans et à Lorgues, sont venus monter un écran sur la pelouse gracieusem­ent, des bénévoles ont servi les production­s du domaine en entrée de soirée, Robert nous a ouvert les portes de chez lui sans contrepart­ie et François Viette et moi-même représento­ns bénévoleme­nt la société de distributi­on « Les films des deux rives » qui promeut le film de ce soir. On a tous donné de notre temps et de notre énergie pour faire connaître cette histoire humaine qui mérite d’être racontée. »

Avant la diffusion du film, Robert et Gabrielle, sa fille, ont fait visiter les champs aux visiteurs. Ces derniers ont ainsi pu apprendre les secrets de ces terres préservées par la famille depuis plus de deux siècles, soit avant même la Révolution française.

◗ Des séances du documentai­re « Quand les tomates rencontren­t Wagner » sont encore proposées au cinéma Six N’étoiles.

 ?? (Photos C. Go.) ?? Au coeur du domaine, Robert et Gabrielle ont reçu plus d’une centaine de personnes pour la projection du film. Une visite guidée a été organisée en amont par les deux agriculteu­rs.
(Photos C. Go.) Au coeur du domaine, Robert et Gabrielle ont reçu plus d’une centaine de personnes pour la projection du film. Une visite guidée a été organisée en amont par les deux agriculteu­rs.
 ??  ?? Une toile géante a été montée en fin d’après-midi par l’entreprise Ciné bleu qui a participé bénévoleme­nt à la projection.
Une toile géante a été montée en fin d’après-midi par l’entreprise Ciné bleu qui a participé bénévoleme­nt à la projection.
 ??  ?? Les cinéphiles se sont vus offrir des petits pots contenant les tomates cerises des terres sixfournai­ses.
Les cinéphiles se sont vus offrir des petits pots contenant les tomates cerises des terres sixfournai­ses.

Newspapers in French

Newspapers from France