Var-Matin (La Seyne / Sanary)

Zemmour privé d’antenne avant son arrivée à Toulon

- LIONEL PAOLI lpaoli@nicematin.fr

Il ne s’y attendait pas. « Pas avant fin septembre », selon son entourage. Mais depuis que le CSA a demandé aux médias audiovisue­ls de décompter les interventi­ons du polémiste « portant sur le débat politique national », jeudi dernier, la menace était suspendue comme une épée de Damoclès. Le couperet est finalement tombé hier. CNews a annoncé que l’animateur cessera d’intervenir dans Face à l’info, l’émission présentée, du lundi au jeudi, par Christine Kelly.

Cette dernière a immédiatem­ent réagi sur Twitter : « Le pouvoir en a rêvé, le CSA l’a fait. Ci-gît le débat public. » Éric Zemmour, invité hier matin de L’Heure des pros sur CNews, a estimé que cette décision était « inévitable ». « Je pense que le CSA l’a fait exprès, at-il maugréé. Après mûre réflexion, pendant le week-end, on a bien compris que c’était la seule solution raisonnabl­e. Quand on ne peut pas résister, il faut rompre et résister ailleurs. »

Sur Twitter, il a invité son public à le suivre sur sa chaîne YouTube.

« Il n’a pas encore pris sa décision »

Le fait que le Conseil supérieur de l’audiovisue­l le considère de facto comme un acteur politique, et non plus comme un journalist­e, va-t-il pousser l’éditoriali­ste à bousculer ses plans et à déclarer sa candidatur­e à l’Élysée plus tôt que prévu ?

Pour Antoine Diers, porte-parole de l’associatio­n Les Amis d’Éric Zemmour, ce n’est pas à l’ordre du jour. «Il n’a pas encore pris sa décision, affirmet-il. Il fera son choix à l’issue de la tournée promotionn­elle de son nouveau livre. Il attend énormément de ces rencontres informelle­s avec les personnes qui le suivent. »

Cet essai, La France n’a pas dit son dernier mot, sera disponible à partir de jeudi. Vendredi soir, il commencera la promotion de cet ouvrage en clôture du festival Les Entretiens de l’été ,à 19 heures au Palais Neptune de Toulon. Le lendemain, à 18 heures, il sera au Palais Acropolis de Nice. Si Zemmour entame son tour de France dans le Sud, ce n’est évidemment pas un hasard. De Jacques Bompard, maire d’Orange, à Valérie Laupies, tête de la liste aux régionales qui portait ses idées, ses partisans sont nombreux en dessous de la Loire.

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France