Les mai­sons de re­traite

Après le 30 jan­vier, un nou­veau mou­ve­ment de grève na­tio­nal touche au­joud’hui les Eh­pad. En cause : le manque de moyens face au vieilles­se­ment de la po­pu­la­tion

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Var - SI­MON FONTVIEILLE sfont­vieille@ni­ce­ma­tin.fr

I ls battent le pa­vé, portent un bras­sard de so­li­da­ri­té ou prennent la pa­role de­vant leur éta­blis­se­ment. Au­jourd’hui, ce­lui qui fait un tour du cô­té des Eh­pad va­rois ne peut pas ra­ter leur mou­ve­ment de grève. Dans le dé­par­te­ment, près d’une cen­taine d’éta­blis­se­ments sont sus­cep­tibles de dé­brayer une heure ou faire une ac­tion sym­bo­lique. Même si les consé­quences sur les ré­si­dents se­ront qua­si-nuls, ce mou­ve­ment est as­sez in­édit pour être sou­li­gné. Un pré­avis de grève na­tio­nal a été dé­po­sé pour toute la jour­née dans les ser­vices à do­mi­cile et les éta­blis­se­ments trai­tant des per­sonnes âgées. Aux ma­nettes du mou­ve­ment : l’in­ter­syn­di­cale (réunis­sant la CGT, la CFDT, la CFE-CGC, la CFTC, FO, la FSU, So­li­daires, l’UFSA, la FA-FP et l’UN­SA) et l’AD-PA, l’As­so­cia­tion de di­rec­teurs au ser­vice ces per­sonnes âgées. « On était dé­jà aux cô­tés des syn­di­cats le 30 jan­vier. Mais à ma connais­sance, c’est une pre­mière de cette an­née, lâche Paul Ve­rot, cor­res­pon­dant dé­par­te­men­tal ad­joint de l’as­so­cia­tion dans le Var. C’est si­gni­fi­ca­tif du ma­laise… »

Dif­fi­cul­té

Signe éga­le­ment du « ma­laise », la liste des re­ven­di­ca­tions por­tées par les pro­tes­ta­taires au­près du gou­ver­ne­ment. Les gré­vistes de­mandent en ef­fet l’ap­pli­ca­tion du ra­tio « un sa­la­rié pour un ré­sident » dans les Eh­pad, l’abro­ga­tion des nou­velles dis­po­si­tions de ta­ri­fi­ca­tions des Eh­pad conte­nues dans la loi du 28 dé­cembre 2015 (qui pré­voit no­tam­ment des conver­gences ta­ri­faires entre éta­blis­se­ments, cer­tains per­dant alors de l’ar­gent), et le main­tien de tous les ef­fec­tifs dans les mai­sons de re­traites. C’est que les mis­sions au sein de ces éta­blis­se­ments ont ga­gné en dif­fi­cul­té. « Avec le vieillis­se­ment, vous avez dans les Eh­pad des per­sonnes avec des ma­la­dies plus graves, comme Alz­hei­mer. Il fau­drait plus de per­sonnes pour s’en oc­cu­per, mais les per­son­nels n’aug­mentent pas beau­coup », sou­pire Ma­cou­ra Pom­mier, spé­cia­liste des Eh­pad à la CFDT du Var. « Par­fois les aides-soi­gnantes doivent faire des toi­lettes en cinq mi­nutes », ren­ché­rit Isa­belles Go­dard, se­cré­taire de la CGT San­té dans le Var. Le 30 jan­vier un pre­mier mou­ve­ment de grève avait ébran­lé les Eh­pad. Hier, les dé­pu­tées Mo­nique Ibor­ra (LREM) et Ca­ro­line Fiat (France in­sou­mise) ont ren­du les pre­mières conclu­sions de leur mis­sion d’in­for­ma­tion sur ces éta­blis­se­ments, ap­pe­lant un fi­nan­ce­ment pro­fon­dé­ment « re­nou­ve­lé ». Char­gé de fi­nan­cer le vo­let «dé­pen­dance» des Eh­pad, le Dé­par­te­ment as­sure qu’en 2017, il a dé­pen­sé « 35 mil­lions d’eu­ros » à ce titre. Et as­sure au pas­sage que ce bud­get doit être en hausse pour 2 018. Tout comme le bud­get consa­cré aux places en Eh­pad ha­bi­li­tés à l’aide so­ciale, qui se chif­fraient à 5 800 en 2 017. Du cô­té de la fa­meuse « conver­gence », cri­ti­quée par les pro­fes­sion­nels, cette der­nière est pré­sen­tée comme un moyen de prise en charge « équi­table » de la dé­pen­dance.Quant au Cpom (Contrat plu­ri­an­nuel d’ob­jec­tifs et de moyens), qui va rem­pla­cer cette an­née les conven­tions tri­par­tites entre l’ARS, le Dé­par­te­ment et les éta­blis­se­ments, elles sont pré­sen­tées comme un moyen per­met­tant aux éta­blis­se­ments de mieux af­fec­ter les moyens « en fonc­tion de leurs be­soins ».

L’Eh­pad Re­nais­sance Mayol, s’oc­cu­per de quelque  ré­sid

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.