ROC D’AZUR, À FRÉ­JUS ET ROQUEBRUNE-SUR-AR­GENS «Tous dans la même ga­lère»

Ha­bi­tué du Roc, Re­naud La­ville­nie, est ve­nu à bout hier après-mi­di de sa qua­trième ran­don­née Roc Noire. «La der­nière», as­sure le per­chiste avant de s’ali­gner l’an pro­chain sur le Roc d’Azur

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports - EN­TRE­TIEN RÉA­LI­SÉ PAR LAURENT SE­GUIN

Après une qua­trième par­ti­ci­pa­tion au Roc Noire ache­vée hier en h, le dé­ten­teur du re­cord du monde de saut à la perche (, m) l’as­sure, il se sent prêt à par­ti­ci­per au Roc d’Azur l’an­née pro­chaine. Mais en at­ten­dant, il va de­voir ré­cu­pé­rer car cette Ran­do Roc Noire de près de  ki­lo­mètres n’avait rien de fa­cile. Même pour un im­mense cham­pion tel que Re­naud La­ville­nie.

Re­naud, on ima­gine qu’avec toute cette boue et cette eau, c’était plus dif­fi­cile que d’or­di­naire… Oui ! C’était moins rou­lant que les trois der­nières an­nées. Ça a quand même pas mal sé­ché sur les trois quarts du par­cours, mais il y a en­core de nom­breux pas­sages avec de la boue et même de l’eau. Il a donc fal­lu mettre les pieds dans l’eau ? Mettre le vé­lo sur­tout (rires) ! Non, plus sé­rieu­se­ment, il y avait trois ou quatre ruis­seaux avec un bon cin­quante cen­ti­mètres d’eau et des flaques à pas­ser. Alors il fal­lait être vi­gi­lant pour sa­voir si le vé­lo pas­sait bien ou pas. Mais on était tous dans la même ga­lère.

Après tout ça, vous voi­là prêt pour le Roc d’Azur. Ce­lui du di­manche… C’était l’ob­jec­tif. Faire une der­nière fois la Ran­do Roc Noire puis faire le grand Roc l’an­née pro­chaine. Mais je ne veux pas le faire pour le faire. Si je le fais, c’est pour prendre du plai­sir des­sus. Tout dé­pen­dra de ma pré­pa­ra­tion. Une chose est sûre, je fe­rai le maxi­mum pour y être.

En at­ten­dant cette pro­chaine édi­tion, quel se­ra votre pro­gramme ? Là, j’ai en­core une se­maine de va­cances et puis je vais re­prendre l’en­traî­ne­ment. J’au­rais deux mois pour me pré­pa­rer avant jan­vier et une an­née char­gée puis­qu’il y au­ra les cham­pion­nats d’Eu­rope en salle en mars puis les cham­pion­nats du monde en sep­tembre.

(Pho­to Phi­lippe Ar­nas­san)

Mal­gré un em­ploi du temps char­gé, le per­chiste fe­ra tout pour être prêt à prendre le dé­part du Roc d’Azur .

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.