Meilleure des­ti­na­tion : vo­tez pour Sainte-Maxime!

Alors qu’elle fi­gure par­mi les vingt fi­na­listes à concou­rir pour le titre de « meilleure des­ti­na­tion d’Eu­rope », la com­mune lance une vaste cam­pagne pour in­ci­ter le pu­blic à vo­ter en sa fa­veur

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Golfe De Saint-tropez - CHRIS­TIANE GEORGES [email protected]­ce­ma­tin.fr

S ainte-Maxime pour­rat-elle sup­plan­ter Athènes, Londres, Pa­ris ou Ber­lin ? C’est en tout cas l’am­bi­tion de la com­mune, nom­mée, avec dix-neuf autres villes, pour le titre de « Meilleure des­ti­na­tion d’Eu­rope ». La ville a été sé­lec­tion­née par l’or­ga­ni­sa­tion in­dé­pen­dante «Eu­ro­pean Best Des­ti­na­tion» (EBD) ba­sée à Bruxelles, par­mi plu­sieurs cen­taines de des­ti­na­tions de l’union eu­ro­péenne ! EBD a été créé afin de pro­mou­voir les ri­chesses tou­ris­tiques du Vieux Con­tinent. L’or­ga­nisme tra­vaille avec les prin­ci­paux of­fices de tou­risme eu­ro­péens (plus de 300) et couvre plus de 260 des­ti­na­tions.

Des vues par mil­liers

Si l’is­sue du concours est in­cer­taine, cette no­mi­na­tion par­mi une ving­taine de villes pres­ti­gieuses d’Eu­rope sonne comme une vic­toire pour lem aire Vincent Mo­risse : « Quelle que soit l’is­sue du concours, nous sommes très fiers d’être par­mi les vingt villes sé­lec­tion­nées ». L’aven­ture a com­men­cé cet été, lorsque la di­rec­tion d’EBD a contac­té l’of­fice de tou­risme, via son pré­sident Flo­rian Raoux. « On nous a ex­pli­qué que la com­mune s’est dis­tin­guée par son dy­na­misme sur les ré­seaux so­ciaux et par tout un pro­ces­sus lié à l’in­ter­ac­ti­vi­té avec les in­ter­nautes » pré­cise l’ad­joint au tou­risme Charles Pier­rugues. Deux dif­fu­sions se sont fait par­ti­cu­liè­re­ment re­mar­quer : une vue du haut de la Nar­telle sur la pointe des Sar­di­naux (20 000 j’aime) et une vi­déo au­tour du pa­no­ra­ma de la Ma­drague (820 000 vues). Le concours qui se­ra lan­cé of­fi­ciel­le­ment de­main, mar­di, à mi­nuit (lire ci-des­sous) est ba­sé sur un vote en ligne. La ville s’em­pare donc de l’au­baine pour lan­cer une vaste cam­pagne, afin d’in­ci­ter les Maxi­mois mais aus­si tous ceux qui aiment Sainte-Maxime à vo­ter en fa­veur de la com­mune. Pour ce­la, un dis­po­si­tif im­por­tant est mis en place : ins­tal­la­tion d’af­fiches sur tout le ter­ri­toire, dis­tri­bu­tion de flyers dans les com­merces, com­mu­ni­ca­tion sur les ré­seaux so­ciaux (onze à douze pa­ru­tions sur Ins­ta­gram, deux par se­maine sur Fa­ce­book, plu­sieurs com­mu­ni­qués sur Twit­ter).

Boos­teur de ré­ser­va­tions

Le maire et les élus, en pre­mière ligne, de­vront por­ter la bonne pa­role au­tour d’eux, afin d’ob­te­nir des sou­tiens pour leur ville et mes so­cio­pro­fes­sion­nels lo­caux se­ront aus­si sol­li­ci­tés. Des évé­ne­ments comme le cor­so du mi­mo­sa consti­tue­ront une par­faite pla­te­forme pour in­ci­ter le pu­blic à vo­ter et à se fé­dé­rer au­tour du concours. Si cette com­pé­ti­tion est un pré­texte lu­dique pour pro­mou­voir la ci­té, le titre Eu­ro­pean Best Des­ti­na­tion gé­né­re­rait d’im­por­tantes re­tom­bées mé­dia­tiques et éco­no­miques pour la ville lau­réate, comme le sou­ligne Flo­rian Raoux : « Lorsque Bor­deaux a ga­gné en 2015, son chiffre de ré­ser­va­tions a aug­men­té de 13 %. En 2017, ce­lui de Por­to a fait un bond de 16 %. ». Le suc­cès est à por­tée de clic.

(Pho­to C.G.)

Vincent Mo­risse, Charles Pier­rugues et Flo­rian Raoux ap­pellent la po­pu­la­tion à vo­ter pour Sainte-Maxime dès mar­di pro­chain.

(D.R.)

Vue   fois, cette « plon­gée dans les eaux des Sar­di­naux » a contri­bué à mettre en avant la ville.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.