Fa­milles et pé­ri­sco­laire : un ca­fé pour ren­for­cer le lien

Deux fois par mois, le ser­vice des af­faires sco­laires in­vite les pa­rents à par­ta­ger un ca­fé. L’ob­jec­tif est de dis­cu­ter au­tour des en­fants et de leurs ac­ti­vi­tés, en pé­ri­phé­rie de l’école

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Golfe De Saint-tropez - C. MA.

L ’écoute des pa­rents et l’amé­lio­ra­tion du temps pé­ri­sco­laire. C’est l’ob­jet des ren­contres ini­tiées par Saï­da Si­ba­ri, ad­jointe en charge des af­faires sco­laires. Et le der­nier ca­fé-pa­rents or­ga­ni­sé ce jeu­di n’a pas dé­ro­gé à la règle. Plu­sieurs thèmes ont été abor­dés lors de cette ses­sion : le sport, le té­lé­phone por­table etc. Deux nou­velles thé­ma­tiques vont être dé­ve­lop­pées à par­tir de cette dis­cus­sion : la re­cherche d’in­for­ma­tions sur les ac­ti­vi­tés spor­tives et as­so­cia­tives pro­po­sées et l’uti­li­té du cel­lu­laire à l’école avec ses dé­rives pos­sibles, les connexions In­ter­net et les ef­fets né­ga­tifs du WiFi.

Le dé­ve­lop­pe­ment du­rable à la can­tine

Des ré­flexions qui per­mettent de faire de belles avan­cées, comme ce fut le cas pour le ser­vice de res­tau­ra­tion sco­laire. La can­tine a en ef­fet mis en place ces der­nières an­nées, des me­sures pour pré­ser­ver la pla­nète, en don­nant des axes de tra­vail et de sen­si­bi­li­sa­tion concrets au­près des en­fants, comme le sou­ligne la res­pon­sable des af­faires sco­laires An­nie Doi­teau : « Notre ob­jec­tif de consom­mer par des cir­cuits courts se pour­suit. Nous com­man­dons dé­jà nos lé­gumes chez un pro­duc­teur de Lorgues. Une autre piste est en vue : ache­ter chez un pro­duc­teur de Saint-Tro­pez qui fait de la culture sous serre, pour ob­te­nir des to­mates, des cour­gettes et au­ber­gines, toute l’an­née. »

Dis­po­si­tifs de sen­si­bi­li­sa­tion

Une table pi­lote va être consti­tuée par ser­vice, afin de sen­si­bi­li­ser les en­fants et leur ex­pli­quer l’in­té­rêt de man­ger des lé­gumes, mais aus­si ap­pro­fon­dir les gestes quo­ti­diens contre le gas­pillage. Autre nou­veau­té au sein de la res­tau­ra­tion sco­laire : il y a dé­sor­mais trois ser­vices au lieu de deux au­pa­ra­vant, ce qui ré­duit le nombre d’en­fants qui mangent en­semble (entre 40 et 55). Ga­gnant en qua­li­té, le per­son­nel échange plus lon­gue­ment avec eux et il y a moins de bruit. Le temps de ré­créa­tion est d’une heure en­vi­ron, avec des ani­ma­teurs qui pro­posent de la danse et de la gym en salle, des jeux de bal­lons au ter­rain de sport ou du temps libre dans la cour. Une « Charte de la pause mé­ri­dienne » a été dis­tri­buée en dé­but d’an­née à chaque pa­rent, afin de dé­tailler l’or­ga­ni­sa­tion. Tous les deux mois, douze places sont dis­po­nibles pour ac­com­pa­gner son en­fant à la can­tine et en ré­créa­tion. Le pro­chain ren­dez-vous du ven­dre­di 25 jan­vier af­fiche dé­jà com­plet.

(Pho­tos C.Ma.)

Le ca­fé des pa­rents, dans la salle bleue des écoles, est tou­jours un mo­ment convi­vial.

Deux fois par mois, les pa­rents mangent à la can­tine.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.