Voyage d’af­faires

Var-Matin (Sainte-Maxime / Saint-Tropez) - - Sports -

Un stage au Qa­tar « im­por­tant pour le fair-play fi­nan­cier »: le PSG, ob­jet d’une en­quête de l’UEFA, s’est ren­du dans l’émi­rat pour mettre en lu­mière ses spon­sors qa­ta­ris, alors que l’ins­tance eu­ro­péenne doute de la va­leur réelle de cer­tains d’entre eux. Le mou­ve­ment des « gi­lets jaunes », qui a obli­gé à dé­ca­ler plu­sieurs matches de L1, au­rait pu gâ­cher les plans du club pa­ri­sien. Mais une dé­ro­ga­tion ex­tra­or­di­naire de la Ligue de foot­ball (LFP) lui a fi­na­le­ment ac­cor­dé une pa­ren­thèse de quatre jours (13-17 jan­vier) dans son ca­len­drier dé­men­tiel : la ren­contre contre Mont­pel­lier comp­tant pour la 17e jour­née de L1, ini­tia­le­ment re­por­tée au 15 jan­vier, a été re­pro­gram­mée... en fé­vrier. Fort de l’ap­pui des ins­tances du foot­ball fran­çais, le PSG compte, avec cette tour­née pro­mo­tion­nelle, pour­suivre no­tam­ment son bras de fer avec l’UEFA. Le club pa­ri­sien, contrô­lé par le fonds sou­ve­rain qa­ta­ri QSI de­puis 2011, fait l’ob­jet d’une en­quête de l’ins­tance eu­ro­péenne sur sa si­tua­tion comp­table de­puis les trans­ferts re­cords de Ney­mar et Ky­lian Mbap­pé (plus de 400 mil­lions d’eu­ros) à l’été 2017. L’UEFA veut sa­voir si Pa­ris res­pecte le prin­cipe du fair-play fi­nan­cier qui in­ter­dit aux clubs de dé­pen­ser plus de res­sources qu’ils n’en gé­nèrent, alors que la va­leur réelle de ses spon­sors qa­ta­ris -- comme ce­lui de l’of­fice du tou­risme du Qa­tar (QTA) -- consti­tue l’un des prin­ci­paux points de blo­cage avec l’or­gane de contrôle. D’un mon­tant ini­tial com­pris entre 150 et 200 mil­lions d’eu­ros par sai­son, sa va­leur a été dé­co­tée par l’UEFA à 100 mil­lions en 2014, avant d’être ra­me­née cette an­née à 58 mil­lions sur la pé­riode comp­table 2016-2019, se­lon plu­sieurs mé­dias. De quoi com­pli­quer en­core da­van­tage l’équa­tion fi­nan­cière du PSG...

Dé­ga­ger du cash

Or, c’est jus­te­ment ce spon­sor, cen­sé « pro­mou­voir les offres de tou­risme spor­tif et de loi­sir au Qa­tar » avec l’aide du club pa­ri­sien de­puis 2012, qui se­ra l’un des par­te­naires mis à l’hon­neur lors du stage. Ma­nière de jus­ti­fier sa va­leur ini­tiale ? En at­ten­dant de connaître le ver­dict de son re­cours dé­po­sé de­vant le Tri­bu­nal ar­bi­tral du sport cen­sé contre­car­rer l’en­quête de l’ins­tance eu­ro­péenne, le PSG s’ac­tive sur le plan com­mer­cial pour évi­ter des sanc­tions al­lant de la simple amende à l’ex­clu­sion des com­pé­ti­tions eu­ro­péennes. Pour dé­ga­ger du cash -- il fau­dra trou­ver avant la fin de sai­son près de 150 mil­lions d’eu­ros, se­lon Me­dia­part et L’Equipe --, Pa­ris a deux so­lu­tions : at­ti­rer de nou­veaux spon­sors d’en­ver­gure, la piste pri­vi­lé­giée, ou vendre des joueurs de grande va­leur. Le plus urgent se­ra de trou­ver le fu­tur spon­sor prin­ci­pal alors que le contrat avec Fly Emi­rates (20 à 25 mil­lions an­nuel) ex­pire en juin. De Ney­mar à Buf­fon, les stars du PSG de­vront donc mouiller le maillot sur le plan spor­tif... mais aus­si la che­mise sur le plan «bu­si­ness». L’ave­nir eu­ro­péen du club pa­ri­sien passe aus­si par là.

(Ph. AFP)

Nas­ser Al-Khe­laï­fi et Tho­mas Tu­chel en mis­sion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.