S'EN­TRAέNER OUI, MAIS... AVEC PLAI­SIR !

Vélo Tout Terrain - - MA VIE DE PILOTE PRO -

Un ath­lète de haut ni­veau, ou un spor­tif ré­gu­lier, sui­vant un pro­gramme d'en­traî­ne­ment pré­cis et s'étant fixé des ob­jec­tifs s'en­traîne dur, très dur, tous les jours, par­fois deux fois par jour, par tous les temps, qu'il soit en forme ou fa­ti­gué, dans le seul but d'at­teindre les ob­jec­tifs fixés. Alors, par­fois, il se peut que la no­tion de "plai­sir" s'at­té­nue ou dis­pa­raisse! Mais avant d'al­ler plus loin, re­pre­nons à la base. Quelle est la dé­fi­ni­tion de "plai­sir" ? C'est un état de conten­te­ment qui crée chez quel­qu’un la sa­tis­fac­tion d’une ten­dance, d’un be­soin, d’un dé­sir, dixit le La­rousse. L’idéal pour un spor­tif est de par­ve­nir à jouer sur ces deux types de mo­ti­va­tion, de trou­ver un équi­libre, afin d’en­tre­te­nir un rap­port sain au sport et à la dis­ci­pline qu’il pra­tique. A la dif­fé­rence de cer­tains sports, tels que la na­ta­tion, l’ath­lé­tisme, le foot ou tout autre sport qui se pra­tique dans des lieux qua­si iden­tiques à l'en­traî­ne­ment et en com­pé­ti­tion, nous avons la chance en VTT, quelle que soit la dis­ci­pline, de pra­ti­quer en pleine nature, sur des ter­rains vastes et va­riés à sou­hait. Ce­ci est une vé­ri­table chance, car ce­la per­met de va­rier les en­traî­ne­ments, de dé­cou­vrir ré­gu­liè­re­ment de nou­veaux ter­rains de jeux et ain­si de ne pas tom­ber dans une cer­taine mo­no­to­nie. Mal­gré ce­la, lorsque le vé­té­tiste s'en­traîne quo­ti­dien­ne­ment, in­ten­sé­ment, il ar­rive qu'il perde peu à peu du plai­sir à pra­ti­quer, voire à ne plus prendre de plai­sir du tout.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.