San­té LES CRU­DI­TÉS SONT-ELLES BONNES POUR LE SPOR­TIF ?

Vélo Tout Terrain - - EN PARTENARIA­T AVEC -

Que ce soit en été, pé­riode du­rant la­quelle on évite d’al­lu­mer le four ou les plaques de cuis­son, ou tout au long de l’an­née, les cru­di­tés sont tou­jours très ap­pré­ciées.

Fa­ciles à “cui­si­ner”, elles pos­sèdent un in­dex gly­cé­mique et une te­neur en vi­ta­mine C plus éle­vés que les cuits. Ce der­nier point est d’au­tant plus im­por­tant, qu’as­so­ciées au fruc­tose et, pour cer­tains, à de l’acide ci­trique, les cru­di­tés aident à fixer le fer. Leur consom­ma­tion aide donc à lut­ter contre l’ané­mie, en­ne­mi du spor­tif ! Les cru­di­tés pos­sèdent donc de mul­tiples atouts pour sé­duire les spor­tifs. Mais avant d’al­ler plus loin, il est im­por­tant de pré­ci­ser que sous le terme de cru­di­té, on trouve les lé­gumes (ca­rottes, cé­le­ri râ­pés…), mais aus­si les fruits consom­més crus. Le terme cru­di­té s’op­pose donc au mot cui­di­té qui fait ré­fé­rence aux lé­gumes et aux fruits man­gés cuits. Com­pa­rées aux lé­gumes et fruits cuits, les cru­di­tés pré­sentent de nom­breux atouts. Elles sont peu ca­lo­riques mais très nu­tri­tives. On dit alors qu’elles ont une forte den­si­té nu­tri­tion­nelle. Consom­mées en dé­but de re­pas, les cru­di­tés oc­cupent beau­coup de place dans l’es­to­mac. Une ca­rac­té­ris­tique due à leur forte te­neur en eau qui ras­sa­sie bien pour peu de ca­lo­ries in­gé­rées.

Les cru­di­tés aident à fixer le fer, donc à lut­ter contre l’ané­mie, en­ne­mi du spor­tif !

Ce­la a pour ré­sul­tat de di­mi­nuer l’en­vie de man­ger. L’autre avan­tage des cru­di­tés pro­vient de l’ef­fort né­ces­saire à leur consom­ma­tion. Crus, les lé­gumes et les fruits né­ces­sitent un im­por­tant ef­fort de mas­ti­ca­tion, ce qui en­traîne une dé­pense d’éner­gie. Ce­la contri­bue éga­le­ment à aug­men­ter la sa­li­va­tion, ce qui amé­liore la di­ges­tion. Quant aux sucres conte­nus dans les cru­di­tés, ils agissent le plus sou­vent comme des sucres lents. Mais at­ten­tion, pour conser­ver toutes leurs pro­prié­tés, les cru­di­tés doivent faire l’ob­jet d’une at­ten­tion par­ti­cu­lière. Ain­si, il est re­com­man­dé de les conser­ver le moins long­temps pos­sible. Mieux vaut en ache­ter de pe­tites quan­ti­tés plus sou­vent. Par ailleurs, leur la­vage doit s’ef­fec­tuer sous le jet, sans trem­page. De même, on évi­te­ra de cou­per les lé­gumes et les fruits au cours du la­vage. Enfin, pour conser­ver toutes leurs vi­ta­mines et mi­né­raux, il est re­com­man­dé de les pré­pa­rer juste avant consom­ma­tion. Mal­heu­reu­se­ment, cer­taines per­sonnes ont du mal à bien di­gé­rer les cru­di­tés. Pour re­mé­dier à ce pe­tit pro­blème di­ges­tif, il suf­fit de prendre quelques pré­cau­tions. Ain­si, leur di­ges­tion se­ra fa­ci­li­tée par l’éplu­chage et l’ex­trac­tion des pé­pins. Il est éga­le­ment re­con­nu que les cru­di­tés râ­pées

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.