ON REGRETTE

Ko­na 2017

Vélo Tout Terrain - - TEST | KONA HEIHEI DL -

At­ten­tion dans le choix de taille • Roues quel­conques • Cintre en ø 35 mm trop ri­gide Ma­ga­zine Vé­LO TOUT TER­RAIN dans le grand bain. 70 psi dans la nou­velle Fox Per­for­mance qui épate par sa ges­tion des hautes vi­tesses, et 145 psi dans l'amor­tis­seur ar­rière pour at­teindre en­vi­ron 25% de pré­con­trainte. A par­tir de main­te­nant, c'est un nou­veau monde qui s'ouvre à moi. Dé­jà tom­bé amou­reux l'an­née der­nière du pre­mier opus en alu­mi­nium, le vé­lo est ici ma­gni­fié par l'ap­port en lé­gè­re­té de la mon­ture. Ce­la s'en res­sent dans les mon­tées où le vé­lo est plus fa­cile à em­me­ner, plus ré­ac­tif sous le coup de jar­ret. Avec ce triangle avant plus long, le vé­lo est bien po­sé pour grim­per mal­gré les bases courtes qui de­vraient le faire bas­cu­ler vers l'ar­rière. Ici, rien de ce­la, juste une di­rec­tion un peu trop ré­ac­tive si vous n'êtes pas doux sur le gui­don. Sur le plat, les re­lances mé­ri­te­raient plus d'ex­plo­sion, mais les roues ne sont pas à la hau­teur pour se mê­ler à la course. Et puis viennent les par­ties tech­niques au pro­fil des­cen­dant, où l'on doit jouer entre les ra­cines, les vi­rages qui se res­serrent et s'en­chaînent ra­pi­de­ment sans comp­ter les pierres qui jonchent le sol pour pi­men­ter le jeu. Dans ces condi­tions, le vé­lo est tout bon­ne­ment ex­cellent. Pré­cis de l'avant, grâce à une fourche qui ne bronche pas dans les ap­puis, et un triangle avant qui est un doux équi­libre entre ri­gi­di­té et sou­plesse. Mais sur­tout il y a ce train ar­rière qui vi­re­volte à la moindre in­di­ca­tion im­pul­sée par le pi­lote. On saute lit­té­ra­le­ment d'un vi­rage à l'autre, des deux roues, pour en­quiller en­core plus vite la suite. La facilité avec la­quelle le vé­lo se trouve pla­qué au sol sur­prend, et sur­tout sans que l'on ait be­soin de se battre pour le main­te­nir sur la tra­jec­toire. La rai­son ? Elle tient à deux choses : le dé­but de course de l'amor­to qui lit bien le ter­rain, mais sur­tout à la re­la­tive sou­plesse du bras ar­rière au ni­veau de sa jonc­tion avec d'une part la pe­tite biel­lette, et le pi­vot prin­ci­pal d'autre part. Ce­la donne un vé­lo fa­cile à pi­lo­ter, qui donne ra­pi­de­ment confiance, au point d'en­vi­sa­ger sans com­plexe de l'em­bar­quer sur des raids en mon­tagne. D'ailleurs pour confir­mer tout le po­ten­tiel de ce nou­veau HeiHei DL, nous n'avons rien trou­vé de mieux que de se lan­cer en fin de jour­née dans une des­cente clas­sée noire du bike-park. Et vous sa­vez quoi ? Oui, on a été se­coué dans tous les sens, mais il est pas­sé par­tout, dans une confiance ra­re­ment vue. 120 mm à l'avant et seule­ment 100 mm à l'ar­rière ! ■ Dom­mage que le cadre du HeiHei car­bone ne dis­pose pas de la même fi­ni­tion d’in­té­gra­tion des gaines que le HeiHei Trail.

AVANT DE L'ACHE­TER, IL FAU­DRA MON­TER DES­SUS POUR êTRE SûR DE SA TAILLE. UN INCONVéNIE­NT, MAIS IL VOUS LE REN­DRA AU CENTUPLE.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.