Boule de nerfs exi­geante

Vélo Tout Terrain - - ESSAI -

di­rec­tion, c'est 29g de ga­gnés. La ré­duc­tion du poids passe éga­le­ment par la forme du cadre. Des lignes plus di­rectes sont sy­no­nymes de moins de ma­tière, donc plus de lé­gè­re­té. La ligne droite et des tubes plus courts ont donc été pri­vi­lé­giés au maxi­mum. En­fin, leurs sec­tions ont été af­fi­nées en op­ti­mi­sant leur forme. Le tube dia­go­nal qui af­fi­chait 207g sur le Grand Ca­nyon de­vient un ou­tra­geant 146g sur l'Ex­ceed. Mais nous ne sommes pas en­core à 300g! Vous avez rai­son. Les pattes ar­rière ont aus­si été re­pen­sées. L'étrier de frein po­si­tion­né entre le hau­ban et la base per­met de se pas­ser de ren­forts (c'est à l'étrier que re­vient cette charge) et offre une nou­velle forme aux pattes, une forme plus aé­rienne. C'est 32g de gain. Pour l'oc­ca­sion, l'in­té­gra­tion di­rec­te­ment dans le cadre de la patte de dé­railleur, qui reste rap­por­tée, a per­mis de se pas­ser de vis­se­rie su­per­flue. Et tout le reste est à l'ave­nant. En­fin, cô­té car­bone, le Ca­nyon Ex­ceed CF SLX joue avec dif­fé­rentes fibres se­lon les zones de contrainte. On trouve ain­si du HT (High Ten­sile) qui dis­pose de pro­prié­tés élas­tiques, du HM (High Mo­du­lus) qui mixe la lé­gè­re­té et la ri­gi­di­té ou en­core le IM (In­ter­me­diate Mo­du­lus) pour les zones plus clas­siques. 870g! Ce­la per­met de vous pré­sen­ter un pre­mier prix à 3300€ af­fi­chant moins de 10kg sans pé­dales. Notre mo­dèle de test, l'Ex­ceed CF SLX 9.9, af­fi­chant lui 9,8kg, soit le même poids, mais 600€ de plus ! Oui… c'est le poids de la fourche Ro­ckS­hox RS-1, mais sur le ter­rain, ça se jus­ti­fie, je vous le pro­mets! No­tez que la ver­sion la plus haut de gamme est an­non­cée à 7,8kg! Pas mal, non? Mais re­ve­nons au fac­tuel. La boîte de pé­da­lier est très mas­sive : at­ten­tion aux jours de mau­vaise forme, le Ca­nyon vous le fe­ra très vite sen­tir !

Une feuille blanche pour base de tra­vail

La géo­mé­trie n'est pas en reste puis­qu'elle entre dans l'ère de la mo­der­ni­té. Tra­duc­tion: le cadre dis­pose d'une al­longe (Reach - dis­tance vir­tuelle à l’ho­ri­zon­tal entre le centre de la douille de la di­rec­tion et l’axe de pé­da­lier) plus longue. On est ain­si sur 425mm de reach pour un tube su­pé­rieur de 600mm. L'en­semble est as­so­cié à une po­tence de 80mm sur notre tailleM (70mm en XS et 90mm en L et XL). Le but re­cher­ché est d'ap­por­ter une plus grande sta­bi­li­té au tri­angle avant. Sur­tout que la di­rec­tion pointe à 69,5°. Ce­la donne un em­pat­te­ment avant plus long d'en­vi­ron 10mm par rap­port au Grand Ca­nyon et un angle de di­rec­tion un peu plus ou­vert de 0,5°. Cô­té cotes, les bases sont fixées à 432mm sur notre mo­dèle, mais elles sont plus longues sur le L et en­core plus sur le XL (plus courtes sur le XS qui dis­pose par ailleurs de roues en 27.5''). Fi­nie la stan­dar­di­sa­tion des bases qui désa­van­ta­geait les grandes tailles. Il en va de même pour la hau­teur de boî­tier de pé­da­lier qui évo­lue se­lon la taille du cadre. Dé­sor­mais, Ca­nyon rentre dans le club des grands construc­teurs ca­pables d'adap­ter leur vé­lo à toutes les tailles de pi­lote. Ce­rise sur le gâ­teau, le cadre dis­pose de pas­sages de gaines en in­terne par­ti­cu­liè­re­ment fa­ciles à mettre en place, d'une trappe d'ac­cès pour une éven­tuelle bat­te­rie pour une trans­mis­sion élec­trique Shi­ma­no Di2, ou en­core d'un dia­mètre de tige de selle en 30,9mm. Pour­quoi ce dia­mètre alors que nor­ma­le­ment on pri­vi­lé­gie du 27,2mm en cross-coun­try, vé­ri­table gage de confort... Il faut trou­ver la ré­ponse dans le fait que les in­gé­nieurs ont pré­vu que l'Ex­ceed CF SLX pour­rait re­ce­voir une tige de selle té­les­co­pique à gaine in­terne. Dans ce cas, les mo­dèles les plus cou­rants sont en ø 30,9mm. Notre mo­dèle de test est lui équi­pé, comme le reste de la gamme, de la tige de selle S25 VCLS 2.0 CF. Elle est for­mée de deux lames en car­bone réunies par le cha­riot de selle et un boulon sur le bas qui va per­mettre de ré­gler l'ho­ri­zon­ta­li­té de la selle en sta­tique. L’in­té­rêt de cette tige de selle est d'of­frir en­vi­ron 7mm de ba­lan­cier (la selle res­tant à l'ho­ri­zon­tal) et donc d'of­frir une dose en plus de confort.

Il est là, en­fin. Après avoir pas­sé quelques mi­nutes pour ré­gler l'en­gin, on se dit qu'il taille ef­fec­ti­ve­ment long en tube su­pé­rieur. Un pi­lote d'1m75 se­ra cer­tai­ne­ment plus à l'aise sur un taille S qu'un M, ou alors il lui fau­dra pas­ser sur une po­tence de 70mm. Le galbe du cintre est sur­pre­nant, dé­rou­tant même. Pas as­sez cin­tré vers le pi­lote, il gé­nère des four­mis dans

les mains (plu­sieurs de nos tes­teurs ont eu le sou­ci), sauf à le faire re­mon­ter vers le haut. Somme toute, ce ré­glage ne dé­range pas car il per­met de mieux ap­puyer sur le cintre dans les courbes, de quoi bien prendre de l'angle. Pre­mière ac­cé­lé­ra­tion et là sur­prise, ça pulse ! L'Ex­ceed ne se dés­unit pas d'un pouce. On ne peut pas dire que la mise en route soit ex­plo­sive avec tout le monde, mais une fois lan­cé, la bête file. Pour­quoi tout le monde ne pour­rait pas ti­rer pro­fit de ce vé­lo? Pour com­prendre la chose, il faut re­gar­der la boîte de pé­da­lier et ses bases fi­na­le­ment as­sez épaisses. L'en­semble est tel­le­ment large avec son boî­tier au stan­dard BB92, que rien ne semble vou­loir le faire flé­chir. Du coup, il ne faut pas s'at­tendre à être ai­dé par une quel­conque dé­for­ma­tion à ce ni­veau. Il fau­dra donc de grosses cuisses pour ta­per de­dans et gé­né­rer quelques dé­parts ca­nons. Une fois lan­cé, la qua­li­té des roues et leur faible iner­tie per­mettent à l'Ex­ceed de fi­ler à grande vi­tesse. En côte, l'Ex­ceed pro­fite de sa faible masse pour jouer les pre­miers rôles. Le tube de selle re­dres­sé à 74° dis­tille une bonne La fi­ni­tion est tou­jours aus­si ex­cep­tion­nelle, le confort beau­coup moins…

Ma­ga­zine VÉ­LO TOUT TER­RAIN

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.