Un couple d'en­fer

Vélo Tout Terrain - - ESSAI -

re­la­ti­ve­ment com­pact et lo­ca­li­sé au mi­lieu du vé­lo. En abais­sant au maxi­mum cette charge, on ob­tient un point de centre de gra­vi­té le plus bas pos­sible. Ce qui est tout bé­né­fice pour la qua­li­té dy­na­mique du vé­lo. Le vé­lo est plus ré­ac­tif dans les chan­ge­ments de di­rec­tion, se place plus fa­ci­le­ment. De plus, le fait que cet en­semble soit com­pact per­met éga­le­ment de ga­gner en ri­gi­di­té, et li­bère suf­fi­sam­ment d'es­pace pour y lo­ger un porte-bi­don. Mais re­ve­nons ra­pi­de­ment sur la ri­gi­di­té. Choi­sir de pro­po­ser une sus­pen­sion mo­no­pi­vot do­tée de biel­lette/bas­cu­leur per­met de créer un tri­angle ar­rière d'une seule pièce, qui est ici très com­pact, exempt de point de pi­vot à l'ar­rière, donc plus lé­ger. Or rap­pe­lez-vous, un tri­angle ar­rière al­lé­gé, s'il est as­so­cié à un train rou­lant, lui aus­si plus adepte du poids plume, est plus ra­pide à mettre en mou­ve­ment, com­pre­nez qu'il sau­ra mieux lire le ter­rain. Hum! Et puis, soyons clairs, mettre l'amor­tis­seur dans cette po­si­tion et non plus at­ta­ché au tube su­pé­rieur, comme c'est le cas sur le Fo­cus Spine que nous avons tes­té le mois der­nier, per­met de conser­ver une ci­né­ma­tique iden­tique et une ges­tion de l'amor­tis­seur si­mi­laire, quelle que soit la taille du cadre. Pas be­soin de ral­longe de biel­lette, etc... Ce qui n'est pas le cas avec le Spine qui de­mande (sur le pa­pier), un ajus­te­ment de l'agran­dis­se­ment du tri­angle avant. Bon, là, vous vous de­man­dez : « Mais comment ça fonc­tionne? » En fait, c'est simple.

Vous avez le Gui­de­link, c'est la “grosse” biel­lette en car­bone. Elle a la charge d'as­su­rer que le tri­angle ar­rière soit tou­jours dans le même axe que le pi­vot prin­ci­pal. En gros, elle as­sure

Ma­ga­zine VÉ­LO TOUT TER­RAIN

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.