Une mise à jour

Vélo Tout Terrain - - ESSAI -

que la ré­gion est sous les eaux, et les pneus Maxxis Ikon et Ar­dent qui équipent notre XR 629 ne vont pas nous ai­der dans la boue. Qu'à ce­la ne tienne, nous voi­là par­tis pour une boucle test. Les pre­miers tours de roues confirment d'em­blée le nou­veau ca­rac­tère de l'en­gin: c'est plus vi­ril. Dans les vi­rages un peu ap­puyés, il faut bien main­te­nir le gui­don pour conser­ver la courbe. Certes il pa­raît plus pré­cis, c'est in­con­tes­table, mais ce­la de­mande un peu d'adresse pour le gar­der sur la ligne. On pro­fite de l'al­lure tou­ris­tique im­po­sée par le ter­rain boueux pour ap­pré­cier le confort qui règne à bord. Entre les poi­gnées larges, la po­si­tion qui se prête bien à la vi­tesse, les sus­pen­sions qui gomment bien les as­pé­ri­tés, on s'y sent vite bien, en confiance. Mais on a quand même du mal à ou­blier la fa­ci­li­té avec la­quelle on évo­luait avec l'XR d'ori­gine... Ici, on n'hé­site pas à an­ti­ci­per les cas­sures, jouer avec Pour rap­pel, l'Ei:Shock est in­tro­duit en 2013. Trois cap­teurs lo­gés sur la fourche, et dans le pé­da­lier, dé­ter­minent quand la sus­pen­sion ar­rière doit être ou­verte, fer­mée, ou dur­cie en com­pres­sion basse vi­tesse se­lon que vous pé­da­lez, ou pas, et en fonc­tion des in­for­ma­tions ve­nant du ter­rain (chocs, trous, etc...). Le sys­tème per­met de ré­agir en moins d'un dixième de se­conde, et d'ac­tua­li­ser la po­si­tion de l'amor­to jusque 60 à 70 fois par mi­nute. Pour 2017, la mise à jour concerne la bat­te­rie qui voit ses connec­teurs pla­cés vers le haut et non plus vers le bas et sur­tout la bat­te­rie de­vient beau­coup plus ré­sis­tante à l'eau puis­qu'elle ar­bore dé­sor­mais la norme IP68 (IP57 avant). Ma­ga­zine VÉ­LO TOUT TER­RAIN le ter­rain. A la fa­veur d'un chan­ge­ment de co­teau, le sol s'as­sèche ra­pi­de­ment, dé­voi­lant un ter­rain de jeu plus cas­sant, mais aus­si plus fa­cile (ça ne glisse plus dans tous les sens) per­met­tant d'ex­ploi­ter le po­ten­tiel du vé­lo. L'oc­ca­sion de po­ser une pre­mière ac­cé­lé­ra­tion et de consta­ter que la bête a du ré­pon­dant. La ges­tion entre mo­tri­ci­té et amor­ti de la roue ar­rière est bluf­flante. Ça ne ripe qua­si­ment pas, et le vé­lo de­mande peu d'ef­forts pour conser­ver sa vi­tesse. La longue côte qui mène à la des­cente tech­nique met en évi­dence une po­si­tion ef­fi­cace pour pas­ser la puis­sance à la roue ar­rière sans que l'avant ne dé­colle. On pour­ra ce­pen­dant re­gret­ter quelques ten­sions de chaîne res­sen­ties dans le pé­da­lier, voire un lé­ger blo­cage de sus­pen­sion lorsque l'on at­taque quelques pierres en mon­tée, et que l'on pé­dale. La ran­çon pour avoir une sus­pen­sion qui ne pompe pas! Je vous ras­sure, c'est mi­nime (on a vu pire). Reste que là où le XR évo­lue, c'est in­con­tes­ta­ble­ment en des­centes tech­niques. A peine les hos­ti­li­tés com­mencent-elles, que l'on est sub­ju­gué par la sta­bi­li­té du vé­lo. On sent peu le tri­angle avant et sa jonc­tion avec l'ar­rière qui tra­vaille de concert. C'est ri­gide, mais le fait d'avoir aug­men­té l'em­pat­te­ment avant confère au vé­lo une ca­pa­ci­té à ef­fa­cer les pièges qui sur­prend. Le se­cond coup de se­monce, on le doit à la sus­pen­sion ar­rière et à sa ca­pa­ci­té à en­cais­ser les chocs, mal­gré ses pe­tits 100 mm de dé­bat­te­ment, sans vous désar­çon­ner. Du coup le vé­lo ne donne pas l'im­pres­sion de se cas­ser dans les com­pres­sions par exemple, ce qui per­met de pas­ser en­core plus vite. Pe­tit bo­nus, ses bases rac­cour­cies font mer­veille dans les tour­ni­quets. Le vé­lo tourne dans un mou­choir de poche, quelle que soit l'al­lure. Une fois que l'on a pris le coup, on ne s'en lasse pas. Avec ce nou­vel opus, La­pierre ne s'est pas conten­té de re­pro­duire un schéma et le re­mettre au goût du jour. Il lui a don­né un com­por­te­ment en­core plus joueur, sans pour au­tant perdre sa ca­pa­ci­té à s'ali­gner sur une manche de XC ou de marathon. Certes, il de­man­de­ra un ba­gage tech­nique un peu su­pé­rieur pour ne pas se lais­ser em­bar­quer par sa ri­gi­di­té du cadre, mais il semble que ce soit plus conforme aux nou­velles at­tentes du mar­ché. n

l ON AIME

Plus po­ly­va­lent mais tou­jours aus­si per­for­mant • Ei:Shock obli­ga­toire pour li­mi­ter le pom­page • Bluf­fant dans le tech­nique

l ON RE­GRETTE

A per­du sa prise en main fa­cile • Freins li­mi­tés en moyenne mon­tagne

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.