MIB !

Vélo Tout Terrain - - ESSAI -

ni­veau des axes de roues et pas­sage in­terne des gaines, pour un en­semble épu­ré et conçu avant tout dans une op­tique d'ef­fi­ca­ci­té. En té­moigne le choix d'équipement, sans réelle fausse note. Cet En­du­ro Comp soigne les dé­tails, à l'image des coupelles de moyeux Torque Caps, amé­lio­rant de fa­çon si­gni­fi­ca­tive la sur­face de contact entre le moyeu et la fourche. Bien vu!

Pour rou­ler avec à Mor­zine sans se faire voir, il faut un peu ru­ser ! Pas ques­tion de pon­cer du bike-park, on dé­cide ju­di­cieu­se­ment de la jouer dis­crète au pe­tit ma­tin, en par­tant du cô­té du Mont Ca­ly sur les hau­teurs des Gets. Ou­ver­ture des portes du van : check. Contrôle vi­suel an­ti-pa­pa­raz­zi : check. On peut sor­tir la flotte d'En­du­ro. Tout le monde n'a d'yeux que pour le S-Works car­bone mon­té full Oh­lins, avec sa Swat Box in­té­grée au tube dia­go­nal. C'est clair que ça fait rê­ver et que ça donne en­vie. Mais moi, il y en a un autre qui me fait de l'oeil, c'est le “pe­tit” Comp 29. Je pré­fère mon dé­vo­lu sur cette ma­chine bien plus abor­dable tant sur le plan fi­nan­cier que sur le plan dy­na­mique. Et je ne vous parle pas des ré­glages. En dix mi­nutes chro­no, les sus­pen­sions sont par­fai-

Ma­ga­zine Vé­LO TOUT TER­RAIN

L’EN­DU­RO EST CLAI­RE­MENT DANS LA VOIE QUE PREND LA DIS­CI­PLINE : AL­LER TOU­JOURS PLUS VITE, ROU­LER PLUS EN­GA­GÉ ET PRENDRE PLUS DE RISQUE.

te­ment ré­glées. A l'ar­rière, le ré­glage de la pré­con­trainte est un jeu d'en­fant grâce à l'Au­to­sag ins­tal­lé sur l'amor­tis­seur Ro­ckS­hox Monarch Plus. On gonfle l'amor­tis­seur à 250 psi, on monte en selle, on ap­puie sur le bou­ton d'Au­to­sag et l'amor­tis­seur se règle au­to­ma­ti­que­ment à 30% de pré­con­trainte. Un jeu d'en­fant. A l'avant, rien de bien com­pli­qué pour bien ajus­ter la Ya­ri. N'hé­si­tez pas tou­te­fois à ajou­ter des to­kens (ces petites bagues qui per­mettent de ré­duire le vo­lume d'air) dans la chambre d'air et de ré­duire la pres­sion pour ob­te­nir une fourche plus sen­sible et qui ne plonge pas au frei­nage. Une bonne spé­ciale d'en­du­ro, ça se mé­rite. La dé­cou­verte de l'En­du­ro cru 2017 com­mence donc par une bonne grosse as­cen­sion par du che­min 4X4 au dé­part du Mont Ca­ly, face au Mont Blanc. L'exer­cice est in­té­res­sant puisque c'est le genre de piste que l'on re­trouve sou­vent en liai­son sur les courses d'en­du­ro. Et là, force est de consta­ter que mal­gré ses 15 kg en état de marche, le Spé s'en sort plu­tôt bien. L'amor­tis­seur pla­cé en po­si­tion in­ter­mé­diaire, la sus­pen­sion ar­rière n'est pas éner­gi­vore et per­met de mon­ter au train jus­qu'au point culmi­nant, du cô­té du Mont Che­ry. Et puis avec la cou­ronne de 28 dents à l'avant, on passe presque par­tout sans “ta­per de­dans” en adop­tant une for­mule dont je suis le fervent dé­fen­seur : len­te­ment, mais sû­re­ment ! Oui, n'es­pé­rez pas faire un chro­no ou dé­po­ser vos co­pains dans les as­cen­sions au gui­don du nou­vel En­du­ro. Néan­moins, à son gui­don vous êtes sûrs de pou­voir ar­ri­ver presque frais au dé­part d'une spé­ciale... pour peu qu'on reste sur des as­cen­sions sur des pistes larges au dé­ni­ve­lé ré­gu­lier. Dans rai­dards et les grim­pettes tech­niques, l'En­du­ro perd un peu de sa su­perbe et se montre ici plus éner­gi­vore. On ne peut pas avoir le beurre... et l'ar­gent du beurre. Avec sa géo­mé­trie ra­di­cale et son dé­bat­te­ment re­vu à la hausse par rap­port à la pré­cé­dente ver­sion, la ver­sion 2017 perd for­cé­ment en po­ly­va­lence. Mais on y re­vien­dra plus tard. Pour l'ins­tant, c'est à l'ap­pel de la mon­tagne que je dois ré­pondre...

Gaz !

Après ce pe­tit tour de chauffe vers le Mont Che­ry, il est temps de ro­der les freins. Ou plu­tôt de les lâ­cher en l'oc­cur­rence, sur du sen­tier al­pin as­sez large mais dé­fon­cé. A ce pe­tit jeu, l'En­du­ro 29 vous met ins­tan­ta­né­ment en confiance. Ses grandes roues, son angle de di­rec­tion et son dé­bat­te­ment gé­né­reux en font un mo­dèle du genre en ma­tière de sta­bi­li­té... au point d'avoir l'im­pres­sion de rou­ler sur un vé­lo de des­cente tant il vous met en confiance. La force (ou le dan­ger, se­lon le point de vue) de l'En­du­ro 29, c'est qu'il vous per­met d'at­teindre des vi­tesses peu re­com­man­dables sur des ter­rains très cas­sants, sans pour au­tant avoir l'im­pres­sion de rou­ler trop vite ou au-des­sus de ses pompes. Plus il y a de la pente, plus il y a de la ra­cine et de la caillasse, plus l'En­du­ro semble prendre de la vi­tesse. C'est l'avan­tage d'avoir un châs­sis

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.