BMC Tea­me­lite 02 SLX

2 999 € | 10,75 kg en taille M sans pé­dales | Dé­bat­te­ment av. 100 mm | Pratique : com­pé­ti­tion, ran­do-sport, plaine, val­lon­né

Vélo Tout Terrain - - SOMMAIRE -

Ce qu’il y a de bien avec un vé­lo is­su de la gamme BMC, c’est qu’on sait au pre­mier coup d’oeil que l’on a af­faire à une pro­duc­tion de la marque hel­vé­tique. Le de­si­gn des hau­bans, leur jonc­tion avec le tube de selle ou en­core le renfort du tube su­pé­rieur ré­pondent à un coup de crayon unique qui donne à ce Tea­me­lite 02 un look in­imi­table. Ajou­tez-y une paire de roues en 29 pouces et vous voi­là en face d’une ma­chine ra­cée. Hé­ri­tant du châs­sis et de la géo­mé­trie lan­cés en 2016, ce BMC en­tend of­frir le meilleur com­pro­mis pos­sible entre ri­gi­di­té et to­lé­rance. Le but de la dé­marche est simple : pro­po­ser un vé­lo aux per­for­mances ex­cep­tion­nelles tout en main­te­nant un cer­tain confort, pour faire du­rer le plai­sir. Le tout est mis en forme grâce à l’emploi de la fibre de car­bone. Celle uti­li­sée ici est sim­ple­ment un peu plus lourde que sur les mo­dèles haut de gamme. On parle d’une cen­taine de grammes par cadre. Au ni­veau des so­lu­tions tech­niques, le BMC fait dans l’éprou­vé. L’axe ar­rière est en 12x142mm et la boîte de pé­da­lier dis­pose de rou­le­ments in­té­grés. Les pas­sages de gaines et de du­rite se font en interne et bé­né­fi­cient

Un vé­lo taillé pour rem­por­ter des Coupes du monde de cross- coun­try à moins de 3 000 €, c’est le pa­ri de BMC avec cette dé­cli­nai­son SLX du Tea­me­lite 02. Si la fibre uti­li­sée pour sa construc­tion est un peu moins pres­ti­gieuse que sur les mo­dèles 01 et s’il a per­du sa mi­cro-sus­pen­sion ar­rière, ce se­mi-ri­gide de la marque suisse en­tend bien, lui aus­si, faire par­ler la poudre sur les sen­tiers. Texte : Tom Za­ni­ro­li - Pho­tos : Tom Za­ni­ro­li et Ben­ja­min La­coste

d’un as­tu­cieux sys­tème de ver­rouillage. Pour ce qui est de la géo­mé­trie, BMC fait confiance à son Big Wheel Concept. Ain­si, pour la maniabilit­é, on re­trouve des bases courtes (429mm) et un boî­tier bas (305mm), là où, pour la sta­bi­li­té, c’est un tri­angle avant avec une al­longe pro­non­cée (reach de 426mm en M) qui est as­so­cié à une po­tence courte (70mm) et un gui­don large. Les angles font dans le clas­sique avec une va­leur de 70° pour la di­rec­tion et 73,5° pour le tube de selle. L’em­pat­te­ment est lui aus­si conte­nu et idéal pour une pratique cross-coun­try (1107mm). Seul bé­mol à nos yeux, la lon­gueur pro­non­cée du tube de selle pour une taille don­née (485mm en taille M) peut li­mi­ter la sor­tie de selle pour les pi­lotes courts sur pattes et ve­nir cas­ser la ligne vi­suelle du vé­lo. Un choix tech­nique dic­té par l’an­crage bas des hau­bans et la né­ces­si­té de main­te­nir la bonne ri­gi­di­té la­té­rale du tri­angle ar­rière. En termes d’équi­pe­ments, on re­trouve la nou­velle Fox 32 Step Cast à la proue. Pro­po­sée en ver­sion Per­for­mance, elle dis­pose en plus du blo­cage au gui­don. Grâce à la col­la­bo­ra­tion avec Shi­ma­no et comme le nom du vé­lo l’in­dique, c’est un groupe com­plet SLX qui vient ha­biller ce Tea­me­lite 02, à l’ex­cep­tion du dé­railleur ar­rière en Deore XT. Les roues et les pneus sont confiés à DT Swiss et Conti­nen­tal, là en­core des par­te­naires de longue date. Pas de fio­ri­tures, voi­là un mon­tage co­hé­rent et fiable qui de­vrait vous as­su­rer de longues heures de plai­sir. Le BMC s’échange ain­si à 2999€ pour une masse d’à peine 10,75kg en taille M (en mon­tage non tu­be­less). Il y a de quoi ga­gner en­core de pré­cieux grammes.

Flat 12

Le Tea­me­lite 02 SLX hé­rite d’une teinte que n’au­rait pas re­niée Mi­chael De­la­ney, le hé­ros du film « Le Mans » in­car­né par Steve McQueen. C’est un hom­mage aux grandes heures des Porsche 917K et autres Ford GT40 des an­nées 60 et 70 qui cou­raient dans la Sarthe sous les cou­leurs Gulf. Com­ment vous dire… On est sous le charme ! En re­vanche, la pein­ture a une lé­gère ten­dance à mar­quer, les aléas du mat ! Plus qu’un look ra­va­geur, le Tea­me­lite, c’est aus­si des per­for­mances à l’ave­nant comme les sen­tiers vont nous le mon­trer. Les pre­mières ac­cé­lé­ra­tions sont ré­vé­la­trices. Le BMC s’en­vole et le coup de pé­dale est in­té­gra­le­ment re­trans­mis au vé­lo. En sprint, les sec­tions mas­sives de la boîte de pé­da­lier, du tube dia­go­nal ou de la douille de di­rec­tion offrent un tri­angle avant ul­tra­ri­gide. A son gui­don, les as­cen­sions de­viennent un jeu et on est plus sou­vent en dan­seuse qu’as­sis, tant la bête aime se faire brus­quer et per­met d’en re­mettre. C’est d’au­tant plus vrai que le blo­cage de fourche per­met de la ver­rouiller et de ga­gner en­core en ef­fi­ca­ci­té quand c’est né­ces­saire. On émet­tra un pe­tit bé­mol sur le sys­tème de blo­cage en lui-même qui peut se mon­trer in­con­sis­tant dans son fonc­tion­ne­ment. Il a par­fois du mal à re­ve­nir sur la po­si­tion ou­verte. Un sou­ci que nous avons ren­con­tré sur d’autres ma­chines équi­pées de fourches Fox et qui né­ces­site un simple dé­mon­tage et re­mon­tage en ordre du sys­tème.

Au train, c’est du même aca­bit, le Tea­me­lite se laisse em­me­ner avec fa­ci­li­té. On pro­fite d’un ex­cellent ren­de­ment grâce aux roues de 29 pouces tout en gar­dant ce qu’il

faut de maniabilit­é et de vi­va­ci­té dans les por­tions si­nueuses. L’em­pat­te­ment court de la bête lui donne en ef­fet de sa­crées ap­ti­tudes lorsque ça tour­ni­cote. On re­trouve cette éner­gie qui lui est propre au mo­ment de re­lan­cer. On pren­dra soin d’adop­ter une monte pneu­ma­tique spé­ci­fique pour les ter­rains hu­mides car les Conti­nen­tal d’ori­gine sont à ré­ser­ver aux ter­rains secs et mixtes. Les hau­bans af­fi­nés du BMC filtrent vrai­ment bien les vi­bra­tions. En re­vanche, les gaines viennent ré­gu­liè­re­ment ta­per sur le té de fourche, créant quelques bruits pa­ra­sites. Sur les chocs plus im­por­tants, il n’y a pas de sur­prise, on est face à un hard­tail et ça tape for­cé­ment plus si le ter­rain est cas­sant. Sans être au ni­veau de confort d’un Tea­me­lite 01 et de sa mi­cro-sus­pen­sion XCell de 15mm, cette ver­sion 02 ne nous a pas fait souf­frir der­rière le gui­don. La mo­tri­ci­té est là éga­le­ment et fi­nit de faire du Tea­me­lite une arme pour les pi­lotes ai­mant les vé­los avec un ca­rac­tère de pun­cheur. En des­cente, on pro­fite du long tri­angle avant pour at­ta­quer en toute confiance. On est éga­le­ment bien ai­dé par l’ex­cellent poste de pi­lo­tage. La po­tence est à la me­sure du reach et le cintre en 720mm per­met de maî­tri­ser par­fai­te­ment la ma­chine. Sur des seg­ments connus, on s’est même pris à al­ler ta­qui­ner quelques re­cords (per­son­nels !). Il est im­pé­ra­tif d’ins­tal­ler une pro­tec­tion de tube su­pé­rieur, les ma­nettes pou­vant oc­ca­sion­ner de sé­rieux dé­gâts à ce der­nier en cas de chute. A n’en pas dou­ter, ce Tea­me­lite 02 SLX est à consi­dé­rer si vous cher­chez une ma­chine aux per­for­mances dia­bo­liques et qui ne passe pas in­aper­çue.

Le gros point fort du BMC est sous vos yeux ! Bien ri­gide, la boîte de pé­da­lier per­met de po­ser de sa­crés dé­parts ar­rê­tés.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.