Ra­don Jea­lous 7.0

2 399 € | 9,95 kg sans pé­dales en taille M | Dé­bat­te­ment av. 100 mm | Pratique : ran­do-sport, com­pé­ti­tion, plaine, val­lon­né

Vélo Tout Terrain - - SOMMAIRE - Texte : Ni­co­las Le Car­ré - Pho­tos : Tom Za­ni­ro­li

Rendre jalouse la concur­rence, c’est l’ob­jec­tif as­su­mé de Ra­don avec le Jea­lous, son nou­veau se­mi-ri­gide en car­bone dé­dié au cross- coun­try. Et vous sa­vez quoi ? Avec de tels at­tri­buts, elle risque fort d’y ar­ri­ver !

« La ja­lou­sie des autres peintres a tou­jours été le ther­mo­mètre de mon

suc­cès », af­fir­mait Sal­va­dor Da­li. C’est un peu le pos­tu­lat re­ven­di­qué par Ra­don avec le Jea­lous, sa nou­velle bombe de XC qui vient rem­pla­cer le Black Sin. Il fal­lait une ma­chine à la hau­teur du CV de Ma­thias Flü­cki­ger, Ka­thrin Stir­ne­mann et Ales­san­dra Kel­ler, les re­crues du nou­veau XC Fac­to­ry Team de la marque al­le­mande. Une ma­chine mo­derne, taillée pour les pistes de plus en plus en­ga­gées du cir­cuit de Coupe du monde. Une ma­chine lé­gère, ri­gide et ner­veuse mais qui sait dis­til­ler le confort né­ces­saire à la per­for­mance.

« Ha­ters gon­na hate »

Faire mieux que la concur­rence et sus­ci­ter l’en­vie, tel était le ca­hier des charges de Ra­don, d’où le nom peut-être un peu trop pré­somp­tueux ap­po­sé sur le tube su­pé­rieur. Nous, on aime ce brin d’in­so­lence as­su­mée avec le­quel la firme al­le­mande joue. D’au­tant que le cadre dé­ve­lop­pé par les pi­lotes et les in­gé­nieurs pos­sède de sa­crés ar­gu­ments. A com­men­cer par son poids, an­non­cé à 890g en taille 16’’. C’est 130g de moins que son pré­dé­ces­seur, le Black Sin. Ra­don a réus­si à pas­ser sous la barre sym­bo­lique des 900g en re­cal­cu­lant com­plè­te­ment le dia­mètre des tubes (dif­fé­rent pour chaque taille de cadre) et les sur­faces de contact. Le cadre en car­bone uti­lise des fibres T1100 haut mo­dule et le ra­tio ri­gi­di­té/poids a été op­ti­mi­sé de 34% par rap­port au Black Sin, se­lon Ra­don. Un peu comme sur le nou­veau Scott Scale, toute la par­tie basse du cadre (bases, boî­tier de pé­da­lier, tube dia­go­nal et douille de di­rec­tion) a été élar­gie et sur­di­men­sion­née pour la ri­gi­di­té, tan­dis que le haut du cadre (hau­bans, tube de selle et tube su­pé­rieur) s’af­fine pour op­ti­mi­ser le confort. Cô­té construc­tion, les zones du boî­tier de pé­da­lier et de la douille de di­rec­tion ont été ren­for­cées avec du si­li­cone pour protéger les fibres des charges im­por­tantes. Le cadre adopte lo­gi­que­ment le stan­dard Boost tan­dis que le pas­sage des gaines est à la fois interne pour les gaines de dé­railleur et ex­terne pour le frein ar­rière. Le cadre est com­pa­tible avec les trans­mis­sions élec­tro­niques. Vous pour­rez même mon­ter une éven­tuelle tige de selle té­les­co­pique, le tube de selle étant mu­ni d’une

en­trée pour la gaine à cet ef­fet. Un autre exemple qui montre que le Jea­lous est dé­fi­ni­ti­ve­ment tour­né vers une pratique mo­derne du XC…

Avion fur­tif

Le Jea­lous a beau avoir un nom agui­cheur, sa cos­mé­tique de­meure sobre et dis­crète. La très, très bonne nou­velle, c’est que pour vous pro­cu­rer cette ver­sion 7.0, il vous fau­dra « seule­ment » dé­bour­ser 2399€. Un tel châs­sis, équi­pé d’un groupe com­plet Shi­ma­no Deore XT, d’une fourche Ro­ckS­hox Sid RL et de roues DT Swiss X1700, à ce prix-là, c’est pu­re­ment et sim­ple­ment im­bat­table. On sa­vait que Ra­don avait une po­li­tique de prix hy­per agres­sive, on en a la confir­ma­tion avec le Jea­lous. Les autres spé­cia­listes de la vente en di­rect sur In­ter­net ne font pas mieux! Mais le must dans l’his­toire, c’est qu’il n’y a pas que le prix qui est agres­sif… Les pre­miers tours de roues ne trompent pas. Les ac­cé­lé­ra­tions sont franches et ex­plo­sives. Le Jea­lous in­cite à mon­ter dans les tours, à tel point qu’il est dif­fi­cile de rou­ler à l’éco­no­mie. Une bête de course, qui exige d’avoir un bon mo­teur (en l’oc­cur­rence, vous!). Sous peine de le su­bir. Telle une voi­ture de course, ce VTT donne le meilleur quand ça va vite. C’est ex­trê­me­ment jouis­sif, le châs­sis vous pro­cu­rant un su­perbe dy­na­misme. Au­tant être franc, le Jea­lous m’a d’abord in­ti­mi­dé… J’avais peur de rou­ler sur un bout de bois mais il a suf­fi de quelques ki­lo­mètres pour que cet a prio­ri s’en­vole. Ra­don a dé­fi­ni­ti­ve­ment com­pris qu’un car­bone mo­derne se de­vait d’être to­lé­rant. Sans être le plus confor­table de sa ca­té­go­rie, le Jea­lous fait preuve d’une très belle to­lé­rance. Les pas­sages sur la tôle on­du­lée (vous sa­vez, les sen­tiers où les or­nières de boue ont sé­ché) peuvent s’en­vi­sa­ger as­sis sur la selle, avec une ex­cel­lente sur­prise : on peut re­mettre quelques bons gros coups de pé­dale sans se faire se­couer. Le grip reste ex­cellent, l’ar­rière est ri­vé au sol et re­trans­met l’éner­gie du pé­da­lage sans dé­les­tage de la roue. Un com­por­te­ment que l’on re­trouve éga­le­ment sur les pas­sages en dé­vers, où l’on peut par­fai­te­ment contrô­ler sa tra­jec­toire sans avoir la désa­gréable im­pres­sion d’être en­traî­né dans la pente. Cô­té géo­mé­trie, dif­fi­cile, une fois en­core, de prendre le Jea­lous en dé­faut dans la me­sure où il offre un com­pro­mis idéal entre maniabilit­é et sta­bi­li­té. Le seul re­proche qu’on pour­rait lui faire concerne son cintre de 700mm, un peu trop étroit pour ti­rer pro­fit des roues de 29’’ et du po­ten­tiel of­fert par le châs­sis. L’autre point fort de cette ver­sion 7.0, c’est sans au­cun doute son mon­tage. Rien à re­dire sur le groupe Shi­ma­no Deore XT, si ce n’est qu’avec une telle ma­chine, le pe­tit pla­teau au­ra ten­dance à prendre la pous­sière. La fourche Ro­ckS­hox Sid RL est à l’image du cadre: par­faite en ri­gi­di­té et en pré­ci­sion, tout en of­frant la to­lé­rance né­ces­saire (pour ob­te­nir le confort et le grip né­ces­saires). Men­tion « Très bien » pour son fonc­tion­ne­ment sur les chocs moyens et gros. Il per­met d’avoir un contrôle op­ti­mal de la tra­jec­toire, même lors­qu’on lâche un peu trop les freins en des­cente. Pas de doute : Ra­don a réus­si son coup avec le Jea­lous, un châs­sis ca­pable de per­for­mer en Coupe du monde et que la marque al­le­mande a su rendre abor­dable dans cette ver­sion 7.0. Pour le plus grand plai­sir des pra­ti­quants de masse !

La par­tie basse du cadre a été op­ti­mi­sée pour la ri­gi­di­té, le haut pour le confort. Et ça marche !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.