Mous­tache Sa­me­di 27 Trail 9

La sixième sai­son de Mous­tache Bikes est lan­cée et si ex­té­rieu­re­ment, ce nou­veau Sa­me­di 27 Trail 9 vous semble fa­mi­lier, au pre­mier abord, c’est nor­mal. Les évo­lu­tions sont dis­crètes mais tech­ni­que­ment, vous avez sous les yeux une prouesse d’in­gé­nieurs no

Vélo Tout Terrain - - SOMMAIRE - Texte : Ben­ja­min La­coste - Pho­tos : Ni­co­las Le Car­ré

Si vous vou­lez voir un in­gé­nieur se mettre en co­lère, il suf­fit de lui dire que son vé­lo res­semble à deux gouttes d’eau à ce­lui de l’an pas­sé… A tous les coups, ça marche ! Em­ma­nuel An­to­not, em­blé­ma­tique gou­rou der­rière ce nou­vel opus, ne fait pas ex­cep­tion. C’est là tout le pa­ra­doxe qui sé­pare les consom­ma­teurs que nous sommes des in­gé­nieurs doués et pas­sion­nés par leur tra­vail. Cette dis­cré­tion tech­no­lo­gique qu’il a fal­lu mettre en oeuvre pour ob­te­nir ce nou­veau Sa­me­di 27 Trail 9 est pour­tant la clé pour ob­te­nir le sé­same dans l’uni­vers du VTTAE. Tout le but est d’abais­ser et re­cen­trer le point de gra­vi­té du vé­lo. Les pistes pour y ar­ri­ver sont mul­tiples. Cer­taines se voient au pre­mier re­gard, c’est le cas du La­pierre Over­volt AM Car­bon ou du Can­non­dale Mon­ter­ra, d’autres sont beau­coup plus dis­crètes mais tout aus­si ef­fi­caces. C’est l’op­tion de Mous­tache. Et ef­fec­ti­ve­ment, avec un oeil at­ten­tion­né, on dé­couvre ce vé­lo sous une autre fa­cette. En par­tant du pos­tu­lat que Mous­tache est un par­te­naire his­to­rique de Bosch et qu’il n’était pas ques­tion que ce­la change, il a fal­lu faire avec l’im­po­sante bat­te­rie Po­wer­Pack 500 Wh. Com­ment réus­sir à la pla­cer plus bas, plus en ar­rière, tout en la pro­té­geant de son en­vi­ron­ne­ment ? Simple, vous al­lez me dire, il suf­fit de la re­cu­ler au plus près du mo­teur que l’on pour­ra, au pas­sage, in­cli­ner un peu, et puis de l’en­fon­cer un peu plus dans le tube dia­go­nal. Vous, vous au­riez pu être

in­gé­nieur ! C’est exac­te­ment le chal­lenge que s’est fixé Ma­nu An­to­not. Sauf que pour y ar­ri­ver, il a fal­lu dé­ve­lop­per de nou­velles ma­chines, de nou­veaux pro­cess qui n’étaient pas en­core en oeuvre dans le monde du vé­lo. Sur­tout quand il s’agit d’un cadre en alu, ce qui n’est pas le cas sur notre mo­dèle de test qui adopte un tri­angle avant réa­li­sé à par­tir de fibres car­bone To­ray T700 (gain de 890 g par rap­port au cadre alu !). Néan­moins, le ré­sul­tat est là puisque la marque an­nonce un point de gra­vi­té aus­si bas, si­non plus que le La­pierre qui a pla­cé sa bat­te­rie à l’ho­ri­zon­tale et qua­si­ment au-des­sus du mo­teur.

Une in­té­gra­tion soi­gnée

Pour pla­cer la bat­te­rie stan­dard de Bosch dans le tube dia­go­nal, il a fal­lu dé­ve­lop­per quelques as­tuces, no­tam­ment pour in­té­grer les fixa­tions de la bat­te­rie dans le tube. Sans comp­ter l’in­té­gra­tion de mousse pour évi­ter les vi­bra­tions qui pour­raient en­dom­ma­ger le cadre et la bat­te­rie. Pour par­faire le tout, les in­gé­nieurs ont conçu un cou­vercle pour re­cou­vrir la bat­te­rie, qui se ma­rie sans fausse note avec le reste du cadre. Les plus ob­ser­va­teurs au­ront no­té la pré­sence de deux ca­pots sur le cô­té gauche du tube dia­go­nal. Ce­lui du haut cache l’ac­cès à la ser­rure de la fixa­tion de la bat­te­rie, ce­lui du bas est un re­gard pour connaître le ni­veau de charge de la bat­te­rie. Sou­ci du dé­tail ! Au ni­veau de la sus­pen­sion ar­rière, le Mous­tache Sa­me­di 27 Trail re­pose sur un Horst Link, donc sur

le prin­cipe d’un point de pi­vot flot­tant. Le fait d’avoir don­né un peu de ro­ta­tion au mo­teur, pour li­bé­rer de l’es­pace pour la bat­te­rie, a aus­si eu pour consé­quence de per­mettre l’abais­se­ment de la biel­lette et de l’amor­tis­seur. De quoi par­ti­ci­per éga­le­ment à l’abais­se­ment du centre de gra­vi­té. Néan­moins, l’idée était éga­le­ment de faire évo­luer la ci­né­ma­tique de la sus­pen­sion : lui don­ner plus de neu­tra­li­té avec plus de sen­si­bi­li­té sur les pe­tits chocs et plus de pro­gres­si­vi­té en­suite, tout en pro­fi­tant de l’as­tu­cieux amor­tis­seur mai­son qui agit tel le Ra­pid Re­co­ve­ry chez Ro­ckS­hox, avec des cir­cuits in­dé­pen­dants sur la dé­tente. En bon pro­duit d’in­gé­nieurs pra­ti­quant as­si­dû­ment le VTTAE, le Sa­me­di 27 Trail n’en fi­nit pas de nous im­pres­sion­ner par ses dé­tails. Ils font que ce vé­lo est en avance sur la concur­rence. Pour rap­pel, la cou­ronne de 14 dents qui se gé­né­ra­lise en sor­tie de pi­gnon, c’est à Mous­tache qu’on la doit. Ici, il inau­gure un nou­veau dis­po­si­tif, via un anti-dé­raille­ment qui évite le chain suck, c’est-à-dire que la chaîne reste col­lée au pi­gnon et mette le mo­teur en dé­faut (lors des sor­ties boueuses par exemple). Au ni­veau du pé­da­lier éga­le­ment, Mous­tache a dé­ci­dé de se sé­pa­rer de son four­nis­seur ha­bi­tuel. L’idée : pro­po­ser un mon­tage plus so­lide. Mais ce n’est pas tout, il y a aus­si ces poi­gnées er­go­no­miques, un peu comme celles que pro­po­sait Hut­chin­son il y a quelques an­nées. Il y a cette cas­sette SunRace, en 11/46, qui fait un aus­si bon tra­vail que la Sram et qui coûte bien moins cher. Et puis il y a le train rou­lant. Et c’est là qu’on sent l’ex­per­tise de la marque dans le monde du pneu Plus. Cette an­née, toute la gamme va re­po­ser sur des pneus en 2.8 de sec­tion (exit le 3.0) bien plus pré­cis, plus stables, sans perte d’adhé­rence. Pour le coup, la monte est confiée aux ex­cel­lents Maxxis Re­con et nous ne pou­vons qu’être d’ac­cord. Ils re­posent sur des jantes spé­cia­le­ment conçues par Mous­tache au­tour de cer­ceaux en 35 mm de large, réa­li­sés en alu­mi­nium et à la forme asy­mé­trique.

Op­ti­mi­sé pour le 27.5+

Clai­re­ment, le tri­angle avant en car­bone ap­porte plus qu’un gain de 890 g, il fait ga­gner le vé­lo en vi­va­ci­té, en to­ni­ci­té. Concrè­te­ment, plus le tri­angle est ri­gide, moins on res­sent le poids au gui­don du nou­veau Sa­me­di 27 Trail 9. C’est une équa­tion as­sez folle mais qui se vé­ri­fie sur le ter­rain. Et même s’il est aus­si ri­gide que la ver­sion alu­mi­nium, le vé­lo pa­raît plus vi­vant, plus proche, du coup, d’un vé­lo « clas­sique ». Ou presque… Car s’il est plus joueur, il est aus­si plus exi­geant pour son pi­lote. Les bras sont bien mis à contri­bu­tion pour main­te­nir l’en­gin. Fort heu­reu­se­ment, une sen­sa­tion de sé­cu­ri­té res­sort à chaque prise de vi­rage ou de sauts et c’est cer­tai­ne­ment là que ce vé­lo sort du lot. Sa par­tie avant, as­so­ciée à une boîte de pé­da­lier bien pla­cée, offre une sta­bi­li­té qui ras­sure, au point qu’on lâche les freins par en­droits, là où nor­ma­le­ment, vous ne pas­se­riez pas l’es­prit se­rein.

Certes, la maî­trise de la géo­mé­trie du vé­lo au­tour des roues au for­mat 27.5’’+ y est pour beau­coup mais il n’y a pas que ça. La sus­pen­sion avant sur­prend pour une « simple » Fox 34. L’ar­rière a aus­si son rôle à jouer. Elle ar­rive à ef­fa­cer les in­éga­li­tés du ter­rain avec ai­sance, tout en pro­cu­rant une mo­tri­ci­té ca­li­brée avec celle des pneus Maxxis Re­con. Clai­re­ment, ce vé­lo est une arme en mon­tée. Et plus elles sont par­se­mées de ra­cines, plus le vé­lo semble « grip­per » au ter­rain, pour vous me­ner au som­met sans dé­bauche d’éner­gie. Et croyez- nous, le ter­rain de jeu de Mous­tache au­tour d’Epi­nal en est en­va­hi. Ce qui est fou, c’est que dans le même temps, elle ar­rive à gé­rer les ré­cep­tions de sauts avec une gé­né­ro­si­té qui pour­rait lais­ser croire à plus de dé­bat­te­ment. Avec ce nou­vel opus, Mous­tache nous offre un pro­duit hy­per po­ly­va­lent, qui de­mande certes un peu de poigne pour te­nir toute une jour­née à son gui­don mais qui ra­vi­ra son pi­lote par sa ca­pa­ci­té à don­ner la ba­nane tout le temps, en toute sé­ré­ni­té. On sent un en­gin créé par la pas­sion de rou­ler et op­ti­mi­sé par les ta­lents d’in­gé­nieurs un peu fous…

ON AIME Géo­mé­trie et sus­pen­sion op­ti­mi­sées pour le 27.5’’+ • Sen­sa­tion de sé­cu­ri­té • Po­ly­va­lence • Train rou­lant per­for­mant ON RE­GRETTE Cher au re­gard de l’équi­pe­ment

MOUS­TACHE SA­ME­DI 27 TRAIL 9

Prix : 6 499 € sans pé­dales kg en taille M Poids : env. 21 mm mm ; ar. 140 Déb. : av. 140 CX Per­for­mance Mo­teur : Bosch ran­don­née, com­pé­ti­tion, Pratique : mon­tagne, val­lon­né En haut à gauche : Le com­pro­mis n’existe pas lors­qu’on parle de sus­pen­sions...

Une fois le ca­pot re­ti­ré, la grosse bat­te­rie Bosch se dé­voile. On a du mal à ima­gi­ner qu’elle ait pu se lo­ger dans un si pe­tit es­pace. Un tour de clé et elle s’en­lève du socle d’ori­gine Bosch fixé sur le fond du tube, pour pas­ser à la charge. La re­mise...

Comme tou­jours chez Mous­tache, le sou­ci du dé­tail est par­tout. Ce­la passe par une ligne de chaîne exem­plaire et une pro­tec­tion de cadre et d’amor­tis­seur (non vi­sible sur la pho­to) bien pen­sée. Vous pou­vez voir le nou­vel anti-dé­raille­ment qui évi­te­ra à...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.