Chaos or­ga­ni­sé

Il y a quelques mois, nous nous en­vo­lions du cô­té de San­ta Cruz pour dé­cou­vrir les Blur et High­ball, les deux nou­veaux châs­sis XC de la marque épo­nyme. Nous en avons pro­fi­té pour pé­né­trer pen­dant 24 heures dans l'uni­vers si par­ti­cu­lier du fa­bri­cant ca­li­fo

Vélo Tout Terrain - - SOM­MAIRE - Texte : Ni­co­las Le Car­ré - Pho­tos : Ga­ry Per­kin

Vi­site : San­ta Cruz Bi­cycles

18hA­près

un long pé­riple de­puis Pa­ris, nous voi­là ar­ri­vés à l'autre bout du globe en Ca­li­for­nie chez San­ta Cruz Bi­cycles. On ne perd pas de temps, le nou­veau San­ta Cruz High­ball nous sur­veille du coin de l'oeil pen­dant le dî­ner dans le sho­wroom si­tué à l'en­trée du siège de la marque.

21h

On ne sait tou­jours pas com­ment s'ap­pelle ce jeu, mais c'est sa­cré­ment ri­go­lo. Ça se joue au­tour d'un billard, sans queue, avec plein de potes, quelques bois­sons et avec uni­que­ment deux boules. Pour les règles, ima­gi­nez une évo­lu­tion libre de la tour­nante au ping­pong. On a bien ri­go­lé et c'est un ex­cellent re­mède contre le jet­lag !

8h

Ce ma­tin, c'est rou­lage ! Pro­gramme du jour : l'es­sai du nou­veau High­ball. San­ta Cruz dis­pose d'un parc de vé­los d'es­sais et tout le monde peut es­sayer le mo­dèle qu'il sou­haite, il suf­fit de prendre ren­dez-vous et de lais­ser une cau­tion.

8h30

L'avan­tage de San­ta Cruz, c'est qu'on peut par­tir rou­ler di­rec­te­ment de­puis l'usine sur les sen­tiers ma­giques de la Ca­li­for­nie du Nord. Entre le spot de Wil­der Ranch et les my­thiques pistes de l'uni­ver­si­té de San­ta Cruz, c'est un ré­seau idéal pour faire de la mise au point et tes­ter di­rec­te­ment un nou­veau châs­sis... à por­tée de main ! 8h45 Quinze mi­nutes plus tard, nous voi­là en pleine na­ture...

11h

For­cé­ment, ça ne peut que vous don­ner le sou­rire !

11h30

Re­tour chez San­ta Cruz. On file à la douche ! Parce qu'une bonne par­tie des em­ployés roule, tout est pen­sé au­tour du vé­lo. Il y a une salle spé­ci­fique avec des ca­siers, un lave-linge, des ser­viettes propres et des douches avec tout ce qu'il faut pour se re­faire une beau­té et être prêt à bos­ser. Il y a même du gel douche spé­ci­fique contre le Poi­son Oak, une plante lo­cale très ur­ti­cante qui peut oc­ca­sion­ner des plaques, des cloques et de très grosses dé­man­geai­sons (c'est du vé­cu...).

14h

Après la pause déj', on part à la dé­cou­verte de la ligne d'as­sem­blage. Pour les tout-sus­pen­dus, les triangles avant et ar­rière ar­rivent sé­pa­ré­ment de­puis la Chine, pour une ques­tion d'en­com­bre­ment. A ce su­jet, San­ta Cruz a sa propre usine de fa­bri­ca­tion de cadres en car­bone en Asie ! La pre­mière phase consiste donc à as­sem­bler les biel­lettes, l'amor­tis­seur et les rou­le­ments sur le cadre. En le fai­sant “à do­mi­cile”, la marque ca­li­for­nienne s'as­sure que c'est bien fait en contrô­lant les couples de ser­rage, en in­jec­tant la bonne quan­ti­té de graisse et en vé­ri­fiant l'ali­gne­ment par­fait entre le cadre et les pièces en mou­ve­ment de la sus­pen­sion ar­rière.

14h15

Quand on vous dit que tout est as­sem­blé ici, ce­la va jus­qu'à l'ins­tal­la­tion des rou­le­ments dans les biel­lettes.

14h20

Beau­coup de marques font as­sem­bler leurs vé­los ailleurs. San­ta Cruz as­semble ses VTT de­puis ses dé­buts et conti­nue à le faire, car ce­la per­met non seu­le­ment de contrô­ler la chaîne de fa­bri­ca­tion et la qua­li­té de ses pro­duits, mais aus­si de s'as­su­rer qu'elle dis­pose d'un stock com­plet de pièces dé­ta­chées pour tous ses cadres... y com­pris les mo­dèles les plus an­ciens ! Et ça, c'est un vrai plus pour le consom­ma­teur fi­nal, qui est sûr de pou­voir re­trou­ver un rou­le­ment, un axe ou une vis pour son cadre, même s'il a plus de cinq ans.

14h30

La spé­ci­fi­ci­té de San­ta Cruz, c'est que la plu­part des VTT qui sortent de l'usine sont as­sem­blés à la de­mande des ma­ga­sins. Le consom­ma­teur peut ain­si choi­sir entre dif­fé­rents co­lo­ris et mon­tages (trans­mis­sion, sus­pen­sions, roues, com­po­sants, etc...) se­lon le cadre qu'il a choi­si, sui­vant son bud­get et sa pra­tique. C'est ain­si que San­ta Cruz peut an­non­cer plus de 1 500 confi­gu­ra­tions de vé­los pos­sibles ! Lors­qu'un nou­veau mo­dèle sort ou qu'il est par­ti­cu­liè­re­ment po­pu­laire, la marque pré­voit quand même d'as­sem­bler une cer­taine quan­ti­té de vé­los com­plets prêts à être ex­pé­diés. Mais gé­né­ra­le­ment, ça se passe comme ça : une fois la com­mande re­çue, le cadre est pla­cé sur un cha­riot à rou­lettes avec une liste de com­po­sants im­pri­mée. L'as­sem­bleur part en­suite “faire ses courses au su­per­mar­ché” dans le stock, en ré­cu­pé­rant tous les équi­pe­ments né­ces­saires au mon­tage du vé­lo com­plet.

14h40

Cette ma­chine “bi­douillée” à par­tir d'une per­ceuse per­met de cou­per les pi­vots de fourche à la bonne lon­gueur, sui­vant les tailles de cadre. Et croyez-nous, ça marche sa­cré­ment bien !

14h50

Quatre-vingt-dix em­ployés tra­vaillent sur la ligne d'as­sem­blage chez San­ta Cruz, di­vi­sée en plu­sieurs postes. Il y a d'abord le mon­tage du jeu de di­rec­tion sur le cadre, puis le poste pour l'ins­tal­la­tion des disques de frein, de la cas­sette et des pneus, sui­vi par le mon­tage des élé­ments du poste de pi­lo­tage (shif­ters, le­viers de frein) avant de fi­nir par le boî­tier de pé­da­lier, le pé­da­lier et la trans­mis­sion.

15h

Chaque phase d'as­sem­blage est contrô­lée et si­gnée par la per­sonne en charge du mon­tage.

15h15

Le ta­bleau des ob­jec­tifs de pro­duc­tion de la se­maine, soit en­vi­ron 650 vé­los com­plets et 1750 roues qui vont sor­tir de l'usine.

15h20

Pas­sage par le bu­reau de Nick An­der­sen, le res­pon­sable du bu­reau d'in­gé­nie­rie et du de­si­gn chez San­ta Cruz. Au­jourd'hui, il gère une équipe de onze per­sonnes... avec la ba­nane !

15h30

Les cadres en car­bone sont fa­bri­qués en Asie, néan­moins San­ta Cruz dis­pose de son propre la­bo car­bone pour con­ce­voir ses propres pro­to­types, tes­ter de nou­veaux pro­cé­dés

15h40

C'est dans ce la­bo car­bone que les in­gé­nieurs ont don­né vie à ce pro­jet com­plè­te­ment fou : réa­li­ser un en­semble cadre/fourche de trial en car­bone pour la star Dan­ny MacAs­kill ! Il a été réa­li­sé de A à Z ici, dans les lo­caux de San­ta Cruz. On vous l'avait d'ailleurs pré­sen­té un peu plus tôt dans l'an­née dans un pré­cé­dent nu­mé­ro de Vé­lo Tout Ter­rain.

16h

Il y a quelques an­nées, San­ta Cruz a com­men­cé à mon­ter ses propres roues, une dé­marche lo­gique dans le pro­ces­sus d'as­sem­blage des VTT à la de­mande propre à la marque ca­li­for­nienne. Il y a un peu plus d'un an, une étape a été fran­chie puisque la marque a lan­cé sa propre gamme de roues avec la jante car­bone bap­ti­sée Re­serve. Le suc­cès a été im­mé­diat et les Re­serve se sont ins­tan­ta­né­ment pla­cées comme les roues en car­bone les plus so­lides du mar­ché ! Sans par­ler des qua­li­tés dy­na­miques, qui ont ame­né San­ta Cruz à non seu­le­ment les mon­ter en op­tion sur ses VTT, mais aus­si à les vendre en pièce dé­ta­chée !

16h15

Comme Dan­ny MacAs­kill, on a aus­si eu la chance de pou­voir mon­ter notre propre paire de roues Re­serve !

Ma­ga­zine VÉ­LO TOUT TER­RAIN

Ma­ga­zine VÉ­LO TOUT TER­RAIN

Ma­ga­zine VÉ­LO TOUT TER­RAIN de fa­bri­ca­tion ou en­core dif­fé­rents as­sem­blages de fibres. C'est une des fier­tés de la marque ca­li­for­nienne ! 17h On part pour de nou­velles aven­tures. See you next time, comme on dit là-bas !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.