Lu­nettes Oak­ley Field Ja­cket Prizm

Vélo Tout Terrain - - SOMMAIRE -

Dans le monde des porte-vé­los à ven­touses, Sea Su­cker se taille la part du lion. Il faut dire qu’elle est là de­puis des an­nées, et que c’est elle qui a fait tout le tra­vail de com­mu­ni­ca­tion sur l’in­té­rêt du sys­tème.

Et sur­tout sur la fia­bi­li­té du re­cours aux ven­touses. De­puis, le suc­cès de la marque a fait des en­vieux. La concur­rence s’est donc or­ga­ni­sée, et voi­ci la der­nière sor­tie en date avec Ras­sine, une en­tre­prise fran­çaise, qui a su re­prendre le concept. Le re­cours à la ven­touse pour fixer le porte-vé­lo est un sys­tème fiable. Notre ex­pé­rience avec le Sea Su­cker nous l’a prou­vé à de nom­breuses re­prises. D’ailleurs, ce sys­tème est très ré­pan­du dans le monde du ski, où il existe de nom­breux porte- skis, qui uti­lisent les ven­touses de fixa­tion sur la voi­ture. Evi­dem­ment, le B4 uti­lise des ven­touses en rap­port avec le trans­port d’un vé­lo. Elles sont di­men­sion­nées pour sup­por­ter un vé­lo jusque 20 kg, soit un VAE sans sa bat­te­rie. Le sys­tème est ga­ran­ti pour une vi­tesse maxi­male de 120 km/h, ce qui vous évi­te­ra de vous faire fla­sher sur l’au­to­route lors de votre pé­riple. Ren­sei­gne­ments pris, les ven­touses tiennent bien au-de­là, mais c’est une fa­çon pour Ras­sine de vous ga­ran­tir un voyage en toute sé­cu­ri­té. Le kit tes­té se com­pose de deux pièces : la pre­mière com­po­sée de trois ven­touses dis­po­sées en tri­angle sur une plaque en alu d’une belle

épais­seur, qui va ser­vir de sup­port pour la fourche (ici au for­mat 15x110 mm - ven­du sé­pa­ré­ment pour 34,99 €), la se­conde, le sys­tème de fixa­tion de roue ar­rière et son sup­port pour la roue avant, avec deux ven­touses (un mo­dèle plus simple, le B5, est aus­si pro­po­sé, il ne dis­pose pas de sup­port de route avant. Elle doit alors être ran­gée dans le coffre de la voi­ture).

Fa­cile à ins­tal­ler

L’en­semble s’ins­talle as­sez fa­ci­le­ment sur le toit du vé­hi­cule, qu’il soit en verre, ou en tôle. Evi­dem­ment ici pas de li­mi­ta­tion de lon­gueur de vé­lo, puisque seule la sur­face de fixa­tion de votre au­to se­ra la condi­tion pour po­ser la roue ar­rière du vé­lo. Il convient de faire quelques es­sais avant de dé­ter­mi­ner le bon em­pla­ce­ment. Vé­ri­fiez tout de même par ac­quis de conscience au­près du construc­teur au­to­mo­bile s’il y a des li­mites de poids sur le toit, ou la vitre ar­rière de votre vé­hi­cule. Sur le plan stric­te­ment de la pro­cé­dure de pose, il convient d’être sur une sur­face propre, et idéa­le­ment un peu mouillée pour que la ven­touse adhère au mieux lorsque vous al­lez faire le vide en pom­pant sur bou­ton, mais aus­si pour pro­té­ger la pein­ture de votre car­ros­se­rie. D’ex­pé­rience, on com­men­ce­ra par la plaque de fixa­tion de la fourche. L’opé­ra­tion est simple, et ra­pide. En­suite on po­se­ra le vé­lo de ma­nière fac­tice, pour dé­ter­mi­ner l’em­pla­ce­ment de la fixa­tion de la roue ar­rière. Une fois l’en­semble en place, on com­men­ce­ra là en­core par l’avant du vé­lo puis l’ar­rière. Même si l’opé­ra­tion peut se faire seule (sur­tout avec un vé­lo lé­ger), à deux ce se­ra plus simple pour te­nir l’avant du vé­lo lors­qu’il fau­dra fixer la roue ar­rière. Une fois en place, la sta­bi­li­té du vé­lo est op­ti­male. Et rien ne vient ébran­ler le char­ge­ment.

La prin­ci­pale dif­fé­rence avec un Sea Su­cker, au-de­là du prix, se si­tue au ni­veau du poids (le Ras­sine est beau­coup plus lourd), pour le reste c’est de la fi­ni­tion ( pas de protection des ven­touses quand vous ne l’uti­li­sez pas, l’in­di­ca­teur de dé­com­pres­sion est un peu moins bien). Mais le Ras­sine est li­vré dans une sa­coche de ran­ge­ment plu­tôt pra­tique que l’on pour­ra lais­ser vo­lon­tiers dans le coffre de la voi­ture. Il fau­dra ce­pen­dant dé­vis­ser le sys­tème de fixa­tion de la roue avant du sup­port, la clé étant four­nie avec le kit. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.