RanL­dau ro Le plai­sir avant tout

Com­ment pré­sen­ter un concept de ran­don­née ins­pi­ré d’un for­mat de course ?

Vélo Tout Terrain - - COMPÉTITIO­N | CHAMPIONNA­TS DU MONDE À MONT STE ANN - Plus d’in­fos sur www.ff­ve­lo.fr

La Fé­dé­ra­tion, c’est avant tout un ras­sem­ble­ment de pas­sion­nés qui pra­tiquent le VTT. Alors, que les vé­los s’ap­pellent cross-coun­try, all-moun­tain, trail ou en­du­ro, ce qui im­porte vrai­ment ce sont les sen­tiers, les pro­fils, le dé­ni­ve­lé. En bref, c’est le type de sor­tie que l’on veut rou­ler et de quel plai­sir on veut pro­fi­ter au­jourd’hui.

Alors oui, les tendances et la ca­té­go­ri­sa­tion sont es­sen­tielles pour per­mettre aux pas­sion­nés de sa­voir dans quoi s’en­ga­ger. C’est pour­quoi main­te­nant, sur nos nom­breuses ran­don­nées (plus de 4 000 évè­ne­ments par an or­ga­ni­sés par les clubs de la Fé­dé­ra­tion fran­çaise de cy­clo­tou­risme, c’est nom­breux !), vous al­lez voir ap­pa­raître des par­cours Ran­du­ro (Ran­don­née En­du­ro).

SANS LA PRES­SION DU CH­RO­NO NI DU PO­DIUM, CES TRACÉS IN­SISTENT SUR LE PLAI­SIR DES PORTIONS DES­CEN­DANTES.

Cette nou­veau­té n’en consti­tue pas vrai­ment une si on se ré­fère aux dires de nos or­ga­ni­sa­teurs d’évè­ne­ments VTT. Ils sont nom­breux à ap­pré­cier les des­centes lu­diques au par­cours. Non, il s’agit avant tout d’un chan­ge­ment de ter­mi­no­lo­gie pour ap­por­ter plus de sim­pli­ci­té dans le choix de vos ran­don­nées.

Si nous de­vions ré­su­mer la Ran­du­ro au sein de la Fé­dé­ra­tion, c’est en­core une fois le plai­sir avec sa plus fi­dèle mon­ture sur des par­cours qui font la part belle à ce que ce que vous pré­fé­rez : les jo­lies traces des­cen­dantes. En ef­fet, les cri­tères “ju­gés” sont l’orien­ta­tion, donc la ca­pa­ci­té à être ra­pide pour, par exemple, trou­ver des ba­lises, et la ma­nia­bi­li­té, qui re­pré­sente la tech­nique de fran­chis­se­ment.

Une seule chose à ajou­ter : une fois votre li­cence en poche, di­ri­gez-vous dès main­te­nant sur le ca­len­drier de la Fé­dé­ra­tion pour trou­ver la Ran­du­ro la plus proche de chez vous. Le plai­sir est au bout du che­min !

DHI : DOU­BLÉ ROYAL

Di­manche, der­nières courses de ces mon­diaux avec le plat de ré­sis­tance, la des­cente. Dis­ci­pline de tous les fan­tasmes, la DHI ré­vèle des ta­lents hors du com­mun, montre des pi­lotes sur le fil du ra­soir et de la pente et as­sure sur­tout le show à chaque fois ! Bien sûr qu’on at­ten­dait Loïc Bru­ni, avec ses dé­jà 3 titres mon­diaux en poche. Mais le pi­lote fran­çais avait du beau linge à ses cô­tés, ne se­rait-ce que Finn Iles le jeune pro­dige, Greg Min­naar, la ré­fé­rence, ou Lau­rie Green­land et Dan­ny Hart. Que des noms prêts à en dé­coudre pour al­ler cher­cher le titre et la gloire. Les pi­lotes dé­filent dans l’ordre in­verse du clas­se­ment des runs d’es­sais et fi­na­le­ment, c’est Finn Iles qui prend en­fin le meilleur temps (ce­lui de Da­ko­ta Nor­ton), por­té par le pu­blic ac­quis à sa cause (les Ca­na­diens aus­si sont chau­vins donc !). Puis, Greg Min­naar se lance et met tout le monde d’ac­cord en gra­pillant 1,794 s sur Iles. C’est qui l’pa­tron ? C’est lui pour l’ins­tant... jus­qu’au run d’Amau­ry Pier­ron qui gratte 0,638s sur Min­naar. La foule (fran­çaise) est en dé­lire ! Dan­ny Hart loupe le coche de 0,256 s... et voi­là que Troy Bros­nan s’élance qui gri­gnote tous les temps in­ter­mé­diaires pour ve­nir se pla­cer 2 se­condes de­vant Pier­ron ! Comme la ce­rise sur le gâ­teau que l’on place en der­nier, Loïc Bru­ni part en­fin. Le pi­lote Spe­cia­li­zed, double te­nant du titre consé­cu­tif, se sait at­ten­du. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas lou­pé son ren­dez-vous. Sur­vo­lant les obs­tacles comme s’ils n’étaient pas les mêmes que pour les autres, Bru­ni s’en­vole lit­té­ra­le­ment vers la vic­toire. Pi­lo­tage propre, lignes par­faites, avec le ver­dict : - 0,581 s sur le temps de Bros­nan. Il est cham­pion du monde pour la 4e fois et vient se pla­cer au pan­théon des pi­lotes entre Min­naar (3 titres) et... Ni­co­las Vouilloz (7 titres). Bros­nan est donc 2e et Amau­ry Pier­ron, 3e.

Loïc Bru­ni a sur­vo­lé les obs­tacles comme s’ils n’étaient pas les mêmes que pour les autres !

Kate Court­ney (USA) ne prend que la 5e place chez les dames en XCO...

Trop d’émo­tions pour PFP à l’ar­ri­vée alors que l’an­née avait bien mal dé­bu­té...

g. à d. : L.Mar­tin, hommes de Po­dium ju­nior A.E Vit­tone. C. Al­ridge et

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.