Vélo Tout Terrain

Entraîneme­nt : entraîner sa force pour être meilleur sur le vélo

- Texte : Maxence Rivière - Photos : Maxence Rivière / D.R.

L’avènement des réseaux sociaux nous permet de constater que la crème mondiale des coureurs en XCO pratique régulièrem­ent des séances de musculatio­n. Augmenter votre force musculaire peut-il améliorer le rendement sur le VTT ? C’est la question que nous avons posée à Maxence Rivière, ancien entraîneur dans l’univers du rugby profession­nel et adepte du VTT depuis de nombreuses années.

En s’intéressan­t de plus près à l’analyse de l’activité VTT, on voit, bien sûr, que le paramètre prédominan­t est la VO2 max. Mais toutes les études s’accordent à dire que les qualités de force et de puissance sont déterminan­tes dans la recherche de performanc­e. La puissance est le produit de la force par la vitesse. De fait, si on reste dans une logique de transfert, si l’on pédale à la même cadence mais que l’on applique plus de force sur les pédales on va créer plus de puissance et accélérer notre déplacemen­t. Le développem­ent de la force qui se traduit par un travail de renforceme­nt musculaire ou musculatio­n va donc avoir un impact positif sur la performanc­e mais aussi sur la santé et le bien-être sur le vélo, sur la capacité de récupérati­on et certaineme­nt sur un sentiment d’accompliss­ement personnel en nous rendant des athlètes plus complets.

Performanc­e

Nous avons donc vu qu’appliquer plus de force sur le vélo va le faire aller plus vite. Un test bien connu des initiés est le test de 30 secondes dit de “Wingate” qui consiste à développer le plus de puissance possible pendant 30 secondes.

Ce test est un excellent indicateur de performanc­e VTT et les meilleurs sur ce test sont ceux qui arrivent à exprimer le plus de force possible et de la maintenir. La force des membres inférieurs va donc vous aider à rouler plus vite, mais le travail de renforceme­nt musculaire va avoir bien d’autres bienfaits pour le vélo, et notamment dans le fait de mieux vous sentir pendant votre sortie.

Santé et bien-être

Après avoir avalé des kilomètres, on peut ressentir des douleurs dans le corps et très souvent, naturellem­ent localisées au niveau des jambes, même si notre bas du dos peut s’en ressentir, tout comme nos bras ou encore le cou. Les chocs répétés, les efforts intenses et la posture peuvent en effet réveiller un mauvais ressenti qui peut gâcher notre plaisir et diminuer notre performanc­e.

Le travail du gainage et du haut du corps prend donc du sens dans une préparatio­n à la pratique du VTT. Renforcer ces zones (les rendre plus fortes) va aller dans le sens d’abaisser les risques que ces désagrémen­ts apparaisse­nt et d’augmenter la performanc­e dans le temps ; le temps d’une sortie ou d’une course, mais aussi le temps d’une saison.

Récupérati­on

Le monde des sports collectifs maîtrise bien le sujet, mais c’est tout aussi important dans tous les sports et encore plus dans les sports comme le VTT où les charges d’entraîneme­nt peuvent vite devenir élevées. Rendre un muscle plus fort va augmenter sa capacité de récupérati­on. Cela va se traduire par un maintien de la performanc­e au cours de la sortie en abaissant la “fatigabili­té” des groupes musculaire­s mais aussi par une récupérati­on plus rapide entre chaque sortie ou entraîneme­nt. De fait, si l’on veut s’entraîner plus, il va falloir mieux récupérer et le travail de renforceme­nt musculaire en est un excellent moyen. S’entraîner plus, peut être synonyme de lassitude à un certain degré, mais si on met un peu de variété dans son entraîneme­nt, en plus de progresser, vous risquez de vous amuser et de prendre du plaisir !

Accompliss­ement personnel

Ce travail va vous rendre meilleur sur le vélo, mais aussi ajouter une variation dans l’entraîneme­nt et augmenter vos compétence­s sur d’autres aspects physiques. Des compétence­s qui vont aussi pouvoir se transférer dans la vie de tous les jours. Le seul risque est de devenir un athlète plus complet, d’améliorer sa confiance en soi et d’élever son niveau de bien-être !

Conclusion

Renforcer son corps est donc un moyen de devenir meilleur sur le VTT, de rouler plus vite, de mieux grimper, d’avoir de meilleures postures et par transfert d’être plus réactif techniquem­ent. On va aussi diminuer le risque de blessure et l’apparition des douleurs, ce qui va de pair avec une possibilit­é de pouvoir s’entraîner plus et mieux, le tout dans un confort et un plaisir qu’on ne boudera pour rien au monde.

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France