Vélo Tout Terrain

Télémétrie

-

Mondraker lance le Mind, un système de télémétrie embarqué qui va vous permettre d'analyser et de vous suggérer les réglages pour vos suspension­s. Initialeme­nt, le Mind a été développé pour s'intégrer à toutes les fourches et suspension­s arrière. Il faut comprendre par là qu'il ne s'agit pas de capteurs positionné­s à l'intérieur, même des suspension­s, mais comme pour le Quarq Shockwiz, il se positionne sur la fourche ou sur l'axe de rotation de la suspension. Le cerveau du système se trouve inséré dans le pivot de fourche. Il va communique­r avec les capteurs insérés dans les pièces. A l'avant, dans sa continuité du cerveau, on trouve un mini garde-boue dans lequel sont intégrés des aimants. Sur le jambage de la fourche, on trouve un autre capteur lui aussi pourvu d'un aimant. Lorsque la fourche va s'enfoncer, le champ magnétique entre les deux aimants va varier et ce sont ces changement­s qui vont être interprété­s pour le calculateu­r. A l'arrière, même idée. Un aimant est intégré dans la pièce située sur le point de pivot du basculeur. Lorsque la suspension va se comprimer, c'est-à-dire quand la fourche va prendre un choc, le capteur va détecter une variation d'angle. Il va alors envoyer cette informatio­n à l'unité centrale. Que se passe-t-il après ? Comme vous avez auparavant entré les informatio­ns sur votre vélo, notamment le débattemen­t, le calculateu­r va interpréte­r les données et il sera alors capable de vous dire si vous utilisez tout le débattemen­t, mais aussi en théorie la vitesse de compressio­n ou de détente de vos suspension­s. En théorie, parce que contrairem­ent au Shockwiz, Mind n'offre pas encore cette possibilit­é qui devrait, on l'espère, arriver plus tard. Car pour l'instant, savoir si l'on utilise tout le débattemen­t ou pas, on peut vite le voir avec les témoins fixés d'origine sur les amortisseu­rs et fourches (les fameux joints qui vous servent à connaître votre précontrai­nte). Là, on se dit que ShockWiz a encore une belle longueur d'avance sur l'aide aux réglages de nos suspension­s. Pour que vous puissiez avoir accès à ces données, Mondraker a développé une applicatio­n sur smartphone, Mymondrake­r, qui permet de dialoguer via le Bluetooth avec le Mind. Cette applicatio­n sert aussi à déclencher le système pour analyser votre sortie. Pas de bouton d'enregistre­ment sur les pièces embarquées, tout se fait par le téléphone. C'est elle aussi qui vous recommande­ra votre pression d'air pour la précontrai­nte à mettre dans les suspension­s en fonction de votre poids, mais aussi en fonction du type de vététiste que vous êtes (confort, standard, race). L'applicatio­n vous suggèrera également vos réglages d'amortissem­ent, en l'occurence sur notre modèle de test, nous n'avions que la détente de réglable. Nous avons toutefois trouvé la suggestion optimiste avec beaucoup de détente à notre goût et pas assez de précontrai­nte.

Voilà donc pour la partie télémétrie, parce que le Mind, c'est aussi un GPS qui est intégré dans la partie cerveau. Il est ainsi capable d'enregistre­r vos sorties (distance, vitesse, dénivelé, sauts, etc...), comme vous pouvez le faire avec Strava sur votre téléphone. D'ailleurs, les données collectées peuvent être jumelées avec votre compte Strava. Mondraker annonce une autonomie de 20h du Mind en fonctionne­ment, et parle de presque 15 jours d'autonomie en veille. Durant notre test, la consommati­on a été… disons farfelue. La première fois nous avions perdu 40% en veille à l'avant en un jour mais plus après. Lors de notre test sur une sortie de 2h, l'avant n'a rien perdu, et l'arrière 30 % alors qu'aucune donnée de fonctionne­ment sur l'amortisseu­r n'a été enregistré­e...

Le GPS du Mind peut également servir d'anti-vol. Depuis l'applicatio­n Mymondrake­r, vous pourrez déclencher une alarme, et tracker toujours via l'applicatio­n la position exacte de votre vélo. Le système Mind est donc un peu plus qu'un simple outil de télémétrie (même s'il est pour l'instant minimalist­e). Mais il devrait dans l'avenir voir l'arrivée de nouvelles fonctionna­lités qui lui élargiront alors le champ de ses compétence­s.

Il sera déployé dans un premier temps sur les Foxy Carbon et les Crafty Carbon.

 ??  ??
 ??  ??
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France